20 septembre 2013

Prévenir les fausses couches à répétition

Pouvoir prédire les fausses couches, voilà qui soulagerait bon nombre de couples au prise avec des problèmes de fertilité. C'est ce que croient avoir réussi à faire des chercheurs de l'Université Warwick selon un article paru dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism.

Grâce à l'analyse de petites portions de l'utérus après la fécondation, les chercheurs britanniques ont pu constater que la présence d'un nombre anormalement élevé de cellules NK, des cellules du système immunitaire, était observé lorsque les niveaux de cortisol étaient trop bas. En soit, ce résultat n'est pas surprenant puisqu'on sait déjà que le cortisol, une hormone stéroïde, bloque l'action de ce type de cellules.

Cependant, pendant la grossesse, le cortisol ne joue pas qu'un rôle de contrôle du système immunitaire. Il favorise aussi la production de  molécules de gras de même que le transport de la vitamine A, deux nutriments nécessaires à croissance de l'embryon.

Par conséquent, des niveaux de cortisol trop bas pourraient expliquer en partie les fausses couches à répétition. En effet, les femmes qui ne produisent pas suffisamment de cette hormone ne pourraient pas fournir au bébé les nutriments dont il a besoin pour se développer.

Le lien existant entre le cortisol et les cellules NK pourrait donc être utile pour détecter les femmes affectées par ce problème. Selon les chercheurs, il serait possible de mesurer par une biopsie les niveaux de cellules NK dans l'utérus des femmes ayant vécu des fausses couches à répétition. Les résultats de ces tests aideraient alors à déterminer si un traitement à base de stéroïdes pourrait être la solution.

On estime que 5 % des couples qui tentent de concevoir vivront plus de deux fausses couches et 1 % plus de trois.

Pour en savoir plus sur les fausses couches et les accouchements prématurés:
Des anticorps anti-foetus chez la mère pourraient entraîner des accouchements prématurés
Les impacts psychologiques de la procréation assistée
L'allaitement pendant la grossesse peut-il causer des fausses couches? 

Références:
Kuroda K, Venkatakrishnan R, James S, Sucurovic S, Mulac-Jericevic B, Lucas ES, Takeda S, Shmygol A, Brosens JJ, Quenby S. (2013) Elevated Periimplantation Uterine Natural Killer Cell Density in Human Endometrium Is Associated With Impaired Corticosteroid Signaling in Decidualizing Stromal Cells. J Clin Endocrinol Metab. 2013 Sep 11. [Epub ahead of print]

The University of Warwick (2013).  Study gives new hope for women suffering from recurrent miscarriage. Sur le site AlphaGalileo Foundation. Consulté le 19 septembre 2013.

Gatti G, Cavallo R, Sartori ML, del Ponte D, Masera R, Salvadori A, Carignola R, Angeli A. (1987) Inhibition by cortisol of human natural killer (NK) cell activity. J Steroid Biochem. 26(1):49-58.

John C Petrozza (2012) Recurrent Early Pregnancy Loss. Sur le site Medscape. Consulté le 19 septembre 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire