12 février 2011

Des anticorps anti-foetus chez la mère pourraient entraîner des accouchements prématurés

Pour qu'une grossesse arrive à terme, il est primordial que le système immunitaire de la mère ne perçoive pas le foetus comme un agent étranger à éliminer. Ce phénomène si important à la poursuite de la grossesse s'appelle la tolérance immunitaire. Lorsque ce n'est pas le cas, il peut s'en suivre des fausses couches à répétition, un arrêt de croissance du foetus ou de la pré-éclampsie.

Sachant cela, une équipe de chercheurs provenant de plusieurs pays a étudié plus en détails l'impact de la présence d'anticorps maternels contre le foetus dans le sérum de la mère ou du bébé. Ils ont ainsi constaté qu'on retrouvait plus fréquemment ce type d'anticorps lors d'accouchements prématurés que lors d'accouchements à terme. La présence de ceux-ci augmenterait donc le risque d'un déclenchement du travail trop tôt. Par conséquent, une portion des naissances avant terme serait causée par une réaction anormale du système immunitaire de la mère, similaire à un rejet de greffe.

Cette étude est intéressante puisqu'elle démontre qu'un dérèglement du système immunitaire ne cause pas seulement des problèmes en début de grossesse mais peut aussi être problématique plus tard dans la gestation.

Ces résultats ont été publiés dans l'édition du 4 février 2011 de la revue PLoS ONE.

Pour plus de détails:
L'article originale dans la revue PLoS ONE: A Signature of Maternal Anti-Fetal Rejection in Spontaneous Preterm Birth: Chronic Chorioamnionitis, Anti-Human Leukocyte Antigen Antibodies, and C4d

3 commentaires:

  1. C'est intéressant. Ça pourrait expliquer pourquoi mes deux enfants sont nés avant terme (36 sem 6 jrs pour la première et 34 sem 3 jrs pour le deuxième). Je vais arrêter de me blâmer de ne pas avoir arrêter de travailler plus tôt, ce n'était peut-être pas de ma faute finalement :)

    RépondreSupprimer
  2. ça expliquerait p-ê la raison de ma grossesse à risque (décollement placentaire à 7 SA + hématome jusqu'à la 20ème semaine)

    ainsi que mes 3 fausse-couches répétitives, dont 2 grossesses arrêtées et 1 fausse-couche spontanée prématurée...

    la question est; quels tests devons-nous demander pour en avoir le coeur net et quel est le "traitement" possible pour éviter que ça recommence ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant, il ne s'agit que de résultats expérimentaux. Il n'y a pas encore de détection systématique de ce type d'anticorps.
      Par contre, dans les cliniques de fertilité, on va parfois évaluer le profil d'anticorps pour les femmes qui ne parviennent pas à tomber enceinte. Par ailleurs, avec des études comme celle-là, il est possible que de nouvelles techniques de détection et d'intervention soient développées dans le futur.

      Supprimer