10 juin 2014

Le mystère de la langue des bébés

Aujourd'hui, je réponds à Sara Houle qui se demande quel est le rôle de la langue pendant la tétée.

Vous croyez qu'on sait tout de l'allaitement et de la façon dont le bébé réussit à extraire le lait du sein de sa mère? Eh bien, détrompez-vous! Un peu comme dans l'histoire du chat de Schrödinger qui est à la fois mort et vivant dans sa petite boîte fermée, la bouche d'un nourrisson ne laisse pas facilement voir ce que fait la langue pendant la tétée.

Dans le milieu de la lactation, deux hypothèses s'affrontent depuis longtemps pour expliquer comment le bébé s'y prend pour aller chercher le lait. La première propose que celui-ci comprime le sein avec sa mâchoire, mais aussi par des mouvements en vague de la langue. La seconde suppose plutôt qu'un vide se forme dans sa bouche, créant ainsi une différence de pression qui permet au lait d'être aspiré par l'enfant.

Jusqu'à tout récemment, il était à peu près impossible de dire quelle hypothèse était la bonne, car il n'existait pas de technologie réussissant à voir l'intérieur de la bouche du bébé sans déranger la tétée. Cependant, en 2008, une équipe de chercheurs australiens et suisses ont utilisé l'échographie en temps réel pour observer les mouvements de la langue pendant la tétée. Ils ont également mesuré la pression dans la bouche du bébé. (Il faut toutefois mentionner que cette équipe a reçu une subvention de la compagnie de tire-lait Medela pour réaliser ses travaux.) Puis, en 2014, des scientifiques israéliens ont jumelé l'échographie à des logiciels de modélisation pour aller encore plus loin dans l'analyse. Les résultats de ces deux études sont très intéressants.

Le mécanisme de la tétée
Dès que le sein entre dans la bouche du bébé, une légère pression négative (environ -20 mmHg) doit s'installer pour qu'il n'en ressorte pas. À ce moment, la partie arrière de la langue est appuyée au palais. Par la suite, l'arrière de la langue descend ce qui crée un vide dans la bouche et le lait y gicle alors. 

Pour mieux comprendre le mécanisme, on peut s'imaginer une seringue avec un piston. Au début de la tétée, le piston est appuyé au fond de la seringue. Puis, si on le tire, le volume à l'intérieur de la seringue augmente. Ce nouvel espace doit être rempli par quelque chose et le liquide est donc aspiré. C'est un phénomène similaire qui a lieu dans la bouche du bébé. Les scientifiques ont d'ailleurs mesuré une pression de -145 mmHg lorsque le vide se crée.

Une fois que le lait est dans la bouche du bébé, le vide est relâché. Le bout de la langue se soulève momentanément et le lait passe alors sous le palais mou pour être avalé. La partie arrière de la langue revient donc se positionner contre le palais et le cycle peut recommencer.

En général, les chercheurs ont remarqué que le bout de la langue et sa portion arrière ne bougent pas de la même façon. Le mouvement du bout de la langue est en fait contrôlé par celui des mâchoires et ne ressemble pas à une vague. Il se déplace plutôt d'une manière rigide et comprime périodiquement le mamelon contre le palais. On peut aussi le voir qui entre et sort de la bouche.

Au contraire, la portion arrière fait un mouvement de vague qui est essentiel pour avaler le lait. C'est ce mouvement qui est responsable de créer le vide dans la bouche du bébé. Cette ondulation facilite également la déglutition et la coordination de la respiration. Dans le cadre de l'étude réalisée en 2014, les scientifiques ont d'ailleurs produit un court vidéo représentant ce mouvement.

Enfin, selon ces études, aucun lait n'est extrait lorsque la langue ne fait que comprimer le mamelon. Les deux équipes concluent donc que c'est vraiment le vide créé par le mouvement de la langue qui est responsable d'aller chercher le lait dans le sein maternel.

Des projets de recherche comme ceux-ci sont très importants pour bien comprendre le mécanisme normal de la tétée. En connaissant l'importance des mouvements de la langue du bébé, les professionnels de la santé sont alors en mesure d'identifier les problèmes qui peuvent empêcher un nourrisson de bien téter... comme un frein de langue trop court ou trop rigide par exemple.

Chaque semaine, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le développement de l'enfant? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse. (N'étant pas médecin, il ne m'est pas possible de répondre à des questions médicales sur l'état de santé d'une mère ou d'un bébé. Si vous éprouvez des inquiétudes à ce sujet, contactez plutôt un professionnel de la santé.)

Références :
Geddes DT, Kent JC, Mitoulas LR, Hartmann PE.(2008) Tongue movement and intra-oral vacuum in breastfeeding infants. Early Hum Dev. 84(7) : 471-7. doi : 10.1016/j.earlhumdev.2007.12.008. Epub 2008 Feb 11.

Elad D, Kozlovsky P, Blum O, Laine AF, Po MJ, Botzer E, Dollberg S, Zelicovich M, Ben Sira L. (2014) Biomechanics of milk extraction during breast-feeding. Proc Natl Acad Sci U S A. 111(14) : 5230-5. doi : 10.1073/pnas.1319798111. Epub 2014 Mar 24.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire