25 septembre 2015

Allaitement: un nouveau traitement pour les réactions allergiques

Les allergies alimentaires peuvent frapper très tôt dans la vie d’un enfant, c’est-à-dire avant même qu’il commence à manger. En effet, certains bébés réagissent à des substances provenant de l’alimentation de leur mère qui se retrouvent dans le lait maternel. Lorsque c’est le cas, la mère doit modifier son alimentation pour éviter de consommer la nourriture en cause. Cette stratégie peut cependant être difficile à appliquer et ne fonctionne pas à tout coup. Heureusement, une allergologue de l’hôpital Sainte-Justine s'est penchée une nouvelle approche.

Dans une étude publiée l’an dernier, la Dre Anne Des Roches a évalué l’utilisation de capsule d’enzymes pancréatiques par des mères pour diminuer la présence d'allergènes alimentaires dans leur lait. Les enzymes pancréatiques sont des molécules qui ont entre autres la capacité de briser les protéines en très petits morceaux. En agissant ainsi, elles permettent d’éviter que des allergènes complets ne se retrouvent dans le lait maternel et ne causent une réaction chez le bébé.

Pour évaluer l’efficacité de cette méthode, Dre Des Roches et son équipe ont demandé à 25 mères allaitantes de manger un œuf brouillé et d’extraire ensuite des échantillons de leur lait. Les chercheurs ont alors pu mesurer la quantité d’ovalbumine, la principale protéine du blanc d’œuf, se retrouvant dans le lait. Les analyses ont révélé que le lait maternel de 60 % de ces mères contenait en effet cette protéine, la quantité la plus importante étant atteinte 2 heures après avoir mangé l’œuf.

Lorsque les scientifiques ont demandé à ces mères de prendre des capsules d’enzyme pancréatiques avant de manger l’œuf, la quantité d’ovalbumine dans le lait maternel a chuté chez 80 % de ces mères. De plus, la protéine était carrément indétectable chez 47 % des femmes analysées.

Déjà en 1999, des chercheurs américains avaient obtenu des résultats encourageants avec les enzymes pancréatiques. Leur très petite étude avait été réalisée sur quatre bébés qui avaient du sang dans leurs selles, un symptôme classique de réaction allergique. Malgré le fait que ces mères avaient cessé de consommer du blé, des œufs, des noix et des arachides, l’état de leur bébé ne s’améliorait pas. Toutefois, la prise d’enzymes pancréatiques avait réglé la situation pour trois des enfants.

Mis ensemble, ces deux études indiquent que le traitement à base d’enzyme pancréatique pourrait constituer une solution intéressante pour diminuer les réactions allergiques d’un bébé, sans compromettre la poursuite de l’allaitement. La Dre des Roches mentionne cependant que des essais cliniques réalisés à l’aveugle de même que des tests sur d’autres aliments allergènes seront nécessaires avant d’aller plus loin. Cela dit, la sécurité des enzymes pancréatiques n’est plus à démontrer. Elles sont en effet utilisées depuis plusieurs années pour soigner les patients atteints de fibrose kystique.

Les experts estiment que 0,5 à 1 % des bébés allaités exclusivement souffrent d’allergies alimentaires.

- Ce billet a également été publié sur le site de l'Agence Science-Presse.

Pour en savoir plus:
Comment les protéines du lait de vache peuvent-elles passer dans le lait maternel?
Allergies: gare à la poussière d'arachide!

Références:
Des Roches A, Abbott M, Bégin P, Paradis J, Paradis L. (2014) Oral pancreatic enzyme supplements can reduce excretion of ovalbumin in breast milk. J Investig Allergol Clin Immunol. 24(1): 62-63.

Repucci A. (1999) Resolution of stool blood in breast-fed infants with maternal ingestion of pancreatic enzymes. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 29(4):500

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire