7 juin 2013

Donne-moi ta suce, voyons n'aie pas peur....

Plus de 600 groupes différents de bactéries habitent notre bouche. Lors d'un transfert de salive d'un individu à l'autre, il peut donc y avoir d'importants changements au niveau de la flore bactérienne buccale. Par exemple, lorsqu'un parent nettoie la suce de son enfant en la mettant dans sa propre bouche, on peut supposer que certains microbes en profiteront pour s'installer dans la bouche du bébé. Des chercheurs ont voulu savoir l'impact de ce geste et ont fait une découverte intéressante: ce comportement pourrait offrir une protection contre le développement des allergies.

Les scientifiques ont ainsi rencontré 206 bébés et ont interrogé les parents sur la façon dont ils nettoyaient la suce de leur enfant. Environ 50 % de ceux-ci utilisaient effectivement leur bouche pour la nettoyer. Les chercheurs ont alors remarqué que chez les bébés dont le parent suçait la suce pour la nettoyer, il y avait une forte réduction de l'eczéma et de l'asthme à 18 mois. De plus, le nombre d'éosinophiles, des cellules impliquées dans les allergies, était plus bas chez ces enfants.

Selon les scientifiques, ce phénomène pourrait s'expliquer par des changements dans la flore microbienne buccale des bébés étudiés. Pour confirmer cette hypothèse, ils ont donc analysé le type de bactéries se trouvant dans la bouche des nourrissons et ils ont en effet découvert que les bébés dont les parents suçaient la suce avec une flore très différente de celle des autres bébés.

Ces résultats vont donc dans le même sens que l'une des hypothèses les plus courantes pour expliquer la hausse des cas d'allergies qu'on observe depuis quelques temps.

Selon cette hypothèse, l'exposition réduite aux microbes chez les enfants augmenteraient les risques de développer des allergies. On sait d'ailleurs que plusieurs facteurs sont associés à une moins grande fréquence d'allergie: promiscuité, familles nombreuses, contact avec des animaux et exposition aux microbes dans la nourriture. De plus, on remarque aussi que la flore intestinale des nouveau-nés se développent moins, notamment en raison de la hausse du taux de césarienne, ce qui contribue également à l'apparition des allergies.

En conclusion, les chercheurs proposent que la flore microbienne enverrait des signaux essentiels pour la maturation du système immunitaire. Pour cette raison, lorsqu'un parent nettoie la suce de son bébé avec sa bouche, il permet le transfert de bactéries et donc la formation d'une flore microbienne complexe qui pourra jouer ce rôle mais aussi empêcher la colonisation de l'enfant par des bactéries pathogènes. Comme quoi l'idée de stériliser tout ce qui entre en contact avec un enfant n'est pas nécessairement une bonne chose.

Pour en savoir plus sur le développement de la flore microbienne du bébé:
Accouchement, allaitement et bactéries...
Asthme, allergie et césariennes: un sujet complexe
Le lait maternel, une bonne source de probiotiques!

Référence:
Hesselmar, B., Sjöberg, F., Saalman, R., Åberg, N., Adlerberth, I., and A. E. WoldPacifier. (2013) Cleaning Practices and Risk of Allergy Development. Pediatrics 131:6 e1829-e1837; published ahead of print May 6, 2013, doi:10.1542/peds.2012-3345

6 commentaires:

  1. La nature est bien faite, lorsque l'on se coupe, la 1ere réaction que l'on a c'est de porter son doigt à la bouche et pourquoi me direz vous ? et bien tout simplement notre cerveau à compris que notre salive est antiseptique donc désinfecte la coupure ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans cette étude, c'est plutôt la présence de "bonnes" bactérie qui semble importante. Les chercheurs n'ont pas vraiment analysé la présence de facteurs antiseptiques.
      Ceci étant dit, la salive (comme les larmes ou le lait maternel d'ailleurs) contient en effet certaines molécules efficaces pour nous protéger contre les agressions. Ces sécrétions font donc partie de la première ligne de défense de notre corps contre les microbes.

      Supprimer
  2. par contre, lorsque l'enfant commence a avoir des dents, les microbes de la carie dentaire se transmettent aussi par la salive du parent qui nettoie la suce dans sa bouche. C'estun pensez-y bien ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un point soulevé par les auteurs de l'étude. En réponse à cette préoccupation, les chercheurs mentionnent deux études précédentes. D'abord, une qui semble démontrer qu'il n'y a pas d'association entre l'utilisation de la suce et la carie dentaire. Puis une deuxième où on arrive à la conclusion que des contacts entre la salive du parent et celle de l'enfant sont en fait associés à une diminution de la carie dentaire. Les auteurs de la présente étude émettent donc l'hypothèse que le transfert d'une flore microbienne complexe du parent vers l'enfant empêcherait la colonisation par des bactéries pathogènes, comme celles qui causent la carie dentaire.

      Supprimer
  3. J'ai sucé la suce de mes enfants et ils ont tous des allergies alimentaires et de l'eczéma. Ils ont vécu avec des animaux, de la poussière en masse et ça n'a rien changé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut toujours faire attention lorsqu’on interprète ce genre d’étude. D’après les chercheurs, le fait de nettoyer la suce de son enfant avec sa bouche diminue les risques d’allergies. Je dis bien diminuer et pas éliminer. Il est bien sûr impossible de complètement éliminer un risque. Par conséquent, il y aura toujours des enfants qui ont des allergies même si on fait tout pour diminuer leur risque. On peut comparer cela au loto. Lorsqu’on achète un billet, notre chance de gagner est très faible. Pourtant, il y a toujours quelqu’un quelque part qui gagne le gros lot.

      Supprimer