29 juin 2015

Faire la promotion de l'accouchement naturel dans les magazines?

Ne nous faisons pas d’illusions. Nous sommes exposés à un lavage de cerveau social en permanence! Vous croyez avoir des convictions solides que rien ne pourrait faire changer? Eh bien, détrompez-vous! Selon des chercheuses australiennes, un seul article de magazine avec un résolu parti pris pour une naissance naturelle pourrait modifier vos attentes à propos de l’accouchement.

Disons-le immédiatement, j’ai de sérieuses réserves à propos de cette étude. Toutefois, le sujet abordé, c’est-à-dire la façon dont on présente l’accouchement dans les médias, mérite qu’on en parle.

L’étude a été réalisée auprès de 180 femmes de 18 à 35 ans sans enfant, mais prévoyant en avoir dans le futur. Pour mieux comprendre comment les magazines pourraient influencer les croyances de ces femmes, les scientifiques ont rédigé un article faisant la promotion de l’accouchement naturel. Le texte adoptait un ton magazine, semblable à celui des articles de Marie Claire ou de Cosmopolitan, expliquent les chercheuses. Le texte était également précédé et suivi d’un questionnaire sur les attentes et les perceptions de ces femmes par rapport à l’accouchement non médicalisé.

L’étude a ainsi révélé que les participantes qui avaient lu l’article sur l’accouchement naturel étaient plus susceptibles de changer leurs intentions à ce sujet que les femmes qui avaient plutôt lu un texte sur l’alimentation bio. En fait, les scientifiques croient que l’article permettait de diminuer le risque associé à l’accouchement naturel par ces femmes. Le texte contenait en effet des passages comme « l’accouchement est un processus naturel et ne requiert habituellement pas d’assistance médicale » ou « une grossesse normale présente habituellement peu de complications ».

C’est à partir de ces résultats que les auteures de l’étude concluent que les articles de magazine peuvent aider à changer les perceptions des femmes par rapport à l’accouchement. De mon côté, l’expérience me laisse songeuse. Le simple fait d’imiter le style d’un article de magazine dans le cadre d’une étude permet-il de tirer de véritables conclusions sur le rôle que ces publications pourraient jouer en promotion de la santé?

Avouons qu’il est peu surprenant qu’une femme qui vient tout juste de lire un article sur les bienfaits de l’accouchement naturel réponde positivement à des questions sur le sujet quelques minutes plus tard. Cependant, cet article aurait-il été consulté avec autant d’intérêt s’il s’était retrouvé entre un reportage sur les tendances modes de l’été et un billet de mère indigne? Les chercheuses elles-mêmes se demandent si le changement d’attitude qu’elles ont observé persistera dans le temps.

De plus, il faut rappeler que l’article en question n’était pas le travail d’une journaliste, qu’on espère rigoureuse et nuancée, mais bien un outil de promotion pour sensibiliser les femmes à l’accouchement naturel. Les auteures ont d’ailleurs remarqué que parmi les femmes qui se sont retirées de l’étude après la lecture de l’article, une grande proportion d’entre elles avaient une attitude négative par rapport à l’accouchement naturel avant l’expérience. Par conséquent, la rédaction d’article prenant résolument parti pour une option plutôt qu’une autre n’est peut-être pas la meilleure façon de s’adresser aux femmes, avouent les scientifiques.

Il faut toutefois mentionner que les inquiétudes des chercheuses sont justifiées. Les médias présentent en effet souvent l’accouchement comme un évènement risqué qui doit être géré par une équipe médicale dans un hôpital. Il est rarement question des autres possibilités comme l’accouchement en maison de naissance ou à la maison dans les magazines féminins. La volonté des auteures de rétablir un certain équilibre est donc bien légitime.

D’autant plus qu’elles ont vraisemblablement raison : les magazines influencent nos choix. Même si leur étude est peu convaincante, réclamer une plus grande diversité de renseignements pour les femmes n’est pas un caprice.

À propos de la perception de l'accouchement:
Ces jeunes femmes qui préfèrent la césarienne
Une thérapie contre la peur d'accoucher

Source: 
Kate Young, Yvette D. Miller. Keeping it Natural: Does Persuasive Magazine Content Have an Effect on Young Women’s Intentions for Birth? Women & Health, 2015; 55 (4): 447

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire