3 décembre 2014

Des textos pour prévenir la mort subite du nourrisson?

Un dispositif qui s'attache à la cheville du bébé et qui envoie un rapport sur son rythme cardiaque, son oxygénation ou sa température corporelle à un téléphone intelligent... Est-ce suffisant pour offrir la paix d'esprit aux parents anxieux? Selon un médecin britannique, cette sécurité serait tout à fait illusoire.

Le Dr David King s'inquiète en effet de l'apparition sur le marché de dispositifs portables qui prétendent « soulager l'anxiété des parents qui craignent que leur enfant cesse de respirer » ou même qui disent « garder les bébés en sécurité ». Dans son article publié dans la revue médicale BMJ, le médecin britannique fait d'ailleurs la liste des compagnies qui développent de tels produits.

Par exemple, la compagnie Owlet est sur le point de lancer une « chaussette intelligente » qui se connectera au téléphone intelligent des parents. L'objectif d'Owlet n’est ni plus ni moins que chaque bébé quitte l'hôpital muni de leur nouveau dispositif qui se détaillera au prix de 250 $ US. Les compagnies RestDevices et Sproutling proposent des appareils semblables. Bien que ces compagnies ne prétendent pas que leurs produits peuvent éviter la mort subite du nourrisson, la peur que ce terrible syndrome engendre est sans aucun doute le moteur de leur marketing, croit Dr King.

Celui-ci insiste donc sur l'importance de rappeler aux parents qu'aucune donnée ne démontre l'efficacité de ces dispositifs. En fait, puisqu'il s'agit de biens de consommation et pas de produits médicaux, les manufacturiers n'ont pas à fournir d'études prouvant leurs allégations. Ils n'ont pas à être approuvés par des organismes de réglementation comme la FDA non plus.

Enfin, Dr King rappelle que plusieurs produits ont été commercialisés dans les années 1980 et 1990 pour diminuer la mort subite du nourrisson et que ceux-ci n'ont eu aucun effet sur son incidence. D'ailleurs, l'Académie américaine de pédiatrie ne le recommande toujours pas.

Le médecin exhorte donc ses collègues à ne pas suggérer de tels produits aux parents. Selon lui, les bonnes vieilles règles de sécurité comme le fameux « dodo sur le dos » sont beaucoup plus efficaces que cette nouvelle génération de dispositifs anti-mort subite.

- Ce billet a également été publié sur le site de l'Agence Science-Presse.


Source:
King, D. (2014) Marketing wearable home baby monitors: real peace of mind? BMJ, 349:g6639. http://www.bmj.com/content/349/bmj.g6639

1 commentaire:

  1. Outre le faux sentiment de sécurité que ces bidules induisent, ils représentent une source d'exposition directe à un champ électromagnétique très intense auquel les nourrissons sont particulièrement sensibles (comme tous les enfants d'ailleurs, et plus ils sont jeunes, plus ils sont vulnérables à leurs effets). L'une des plus grandes expertes au monde en matière d'effets biologiques de l'exposition aux champs électromagnétiques, Dre Magda Havas, émettait cette mise en garde contre les moniteurs pour bébé et autres "angel care" déjà si présents parmi les accessoires pour bébés... http://www.magdahavas.com/health-canada-needs-to-issue-warning-about-wireless-baby-monitors/

    RépondreSupprimer