25 mars 2015

Lait maternel, oiseaux et cerveaux: revue de presse du 25 mars

Or blanc à vendre
Après les banques de lait, c'est au tour des industries de s'intéresser aux surplus de lait maternel des mères allaitantes. Des compagnies achètent en effet ce « plasma blanc » pour en extraire des protéines et des sucres. Ces molécules pourront ensuite être vendues à bon prix aux hôpitaux pour traiter les bébés prématurés. Inutile de mentionner que cette marchandisation de l'allaitement soulève bien des inquiétudes. Cet article du New York Times est donc un incontournable. Merci à Chantal Bayard de l'avoir porté à mon attention.
New Breast Milk Products Are on the Rise, but Commercialization Troubles Many

Dur, dur d'être un parent oiseau en ville
Le stress n’influencerait pas que les  parents humains. Les oiseaux seraient eux aussi dérangés dans leurs tâches parentales lorsqu'il y a trop de bruits. Le site techno-science raconte en effet que le bruit de la ville rendrait les oiseaux hypervigilants et ils s'enfuiraient alors à la moindre menace plutôt que de s'occuper de leurs petits.
Le bruit des villes empêche les moineaux à être de bons parents

De nouvelles ressources pour traiter les lésions cérébrales

Des spécialistes du cerveau provenant des quatre coins du Canada combineront leurs efforts pour venir en aide aux bébés souffrant de lésions au cerveau, annonce l'Université de Montréal. Cette initiative pourrait ainsi prévenir plusieurs conditions comme la paralysie cérébrale, l'autisme, l'hyperactivité sévère et le retard de développement. La création d'un registre pancanadien d'imagerie facilitera le dépistage. L'objectif est donc d'intervenir rapidement, d'offrir des traitements efficaces et d'accompagner adéquatement les familles.
Un Canada uni pour le cerveau de ses bébés

La semaine dernière :
Café, famille, pyjama et économie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire