2 février 2015

À la recherche de l'âge absolu pour faire ses nuits

Vous le savez probablement, j'aime bien déboulonner les mythes qui existent au sujet des bébés. Alors, bonne nouvelle! En voici un particulièrement intéressant. Vous avez sûrement entendu un jour ou l'autre cette fameuse phrase dans la bouche de votre médecin, de votre belle-mère ou de votre voisin : « À son âge (ou son poids), ton enfant ne devrait plus boire la nuit! » Bien sûr, cette affirmation serait basée sur des recherches très sérieuses! N'écoutant que mon courage, je suis partie à la recherche de ces fameuses études qui démontrent hors de tout doute l'anormalité des enfants qui se réveillent la nuit.

Je dois malheureusement déjà avouer mon échec. Je n'ai pas réussi à trouver une seule étude prouvant qu'à un certain âge un tout-petit ne se réveillait plus la nuit. Cela peut signifier deux choses. Soit, je ne suis pas douée pour chercher. Soit, ces études n'existent pas! (Si vous en connaissez, faites-les-moi parvenir!) J'ai toutefois déniché quelques recherches tentant de décrire le sommeil des jeunes enfants.

La plus impressionnante a été réalisée auprès de 5006 parents qui ont répondu à un questionnaire en ligne évaluant le sommeil de leur tout-petit pendant les trois premières années de leur vie. En analysant les réponses, les chercheurs ont remarqué que les bébés de moins de 2 mois se réveillaient en moyenne 2 fois par nuit. Puis, entre 3 et 11 mois, les enfants se réveillaient un peu plus d'une fois par nuit, 1,25 fois pour être plus exacte. Enfin, de 1 à 3 ans, ils se réveillaient un peu moins d'une fois par nuit en moyenne ou 0,82 fois. En d'autres termes, les tout-petits de 1 à 3 ans se réveillent une fois toutes les nuits sauf une nuit par semaine où ils donnent un peu de répit à leurs parents.

Fait intéressant, les chercheurs ont aussi demandé aux parents comment ils rendormaient leurs enfants lorsqu'ils se réveillaient pendant la nuit. Sans grande surprise, 60 % des nouveau-nés se rendormaient au sein et 40 % au biberon. De 6 à 11 mois, entre 25 et 30% des bébés se rendormaient au sein et 30 % au biberon. Enfin, chez les tout-petits de 12 à 17 mois, 11 % se rendormaient au sein et 20 % au biberon.

Que faut-il retenir de cette étude? Une fraction non négligeable des enfants se rendort au sein ou au biberon après l'âge de 6 mois. Est-ce parce qu'ils ont faim, parce qu'ils s'ennuient ou parce que leurs horribles parents leur ont donné de mauvaises habitudes (vous savez bien que tout est de votre faute...)? Je ne peux le dire. Une chose est certaine toutefois : les réveils nocturnes demeurent assez courants pendant les premières années de vie.

D'autres études sont d'ailleurs arrivées à des résultats similaires. Par exemple, des scientifiques ont étudié 80 bébés entre 3 et 12 mois. De 6 à 9 mois, environ 39 % des bébés ne parvenaient pas à se rendormir sans l'aide de leurs parents. À 12 mois, ils étaient 50 %! Un projet de recherche a également comparé des bébés allaités à des bébés nourris avec des préparations commerciales, âgés de 6 à 11 mois. Les mères allaitantes rapportaient se réveiller 5 nuits sur 7 et les mères utilisant des préparations commerciales, 3 nuits sur 7.

Faire ses nuits?
Dans une étude réalisée auprès de 75 enfants, des scientifiques se posent une question très pertinente : qu'est-ce que ça veut dire faire ses nuits? En effet, lorsqu'on dit que faire ses nuits, c'est dormir de 10 h le soir à 6 h le matin, 28 % des bébés ne font toujours pas leur nuit à 12 mois. Par contre, si on parle plutôt de dormir de minuit à 5 h, seulement 15 % ne font pas leur nuit.

En bref, la plupart des chercheurs s'entendent sur une chose : le sommeil des enfants est très variable, en particulier dans la première année de vie. Tenter de déterminer un âge auquel un bébé devrait dormir sans se réveiller est probablement futile. En fait, plusieurs facteurs influencent la consolidation du sommeil. Certains sont en effet associés à l'environnement et au comportement des parents, mais plusieurs sont carrément biologiques. Par conséquent, chers parents, si votre petit dernier peine à faire ses nuits, je vous suggère de relire un de mes billets qui vous consolera, j'en suis sûre. Votre bébé ne fait pas ses nuits? C'est génétique!

- Ce billet a d'abord été publié sur le site de l'Agence Science-Presse.

Deux autres billets sur le sommeil:
Les méthodes d'entraînement au sommeil sous la loupe
À propos de l'étude recommandant de laisser pleurer son bébé...

Sources:
Demirci JR, Braxter BJ, Chasens ER. (2012) Breastfeeding and short sleep duration in mothers and 6-11-month-old infants. Infant Behav Dev. 2012 Dec;35(4):884-6. doi: 10.1016/j.infbeh.2012.06.005. Epub 2012 Sep 23.

Goodlin-Jones BL1, Burnham MM, Gaylor EE, Anders TF. (2001) Night waking, sleep-wake organization, and self-soothing in the first year of life. J Dev Behav Pediatr. 2001 Aug;22(4):226-33.

Henderson JM, France KG, Owens JL, Blampied NM. (2010) Sleeping through the night: the consolidation of self-regulated sleep across the first year of life. Pediatrics. 126(5):e1081-7. doi: 10.1542/peds.2010-0976. Epub 2010 Oct 25.

Narvaez, D. (2013) Normal Infant Sleep: Changing Patterns. Psychology Today. Consulté le 31 janvier 2015.

Sadeh A, Mindell JA, Luedtke K, Wiegand B. (2009) Sleep and sleep ecology in the first 3 years: a web-based study. J Sleep Res. 18(1):60-73. doi: 10.1111/j.1365-2869.2008.00699.x. Epub 2008 Oct 16.

2 commentaires:

  1. Moi, j'ai 34 ans et je me réveille souvent la nuit pour boire... Je n'en parle pas à mon médecin, il risque de me prescrire le 5 10 15...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mesure que l'enfant avance en âge, moins il se réveille la nuit, ou plutôt, moins il a besoin de boire.

      Les enfants peuvent se réveiller toutes les nuits sans avoir nécessairement besoin de boire, mais veulent seulement être réconfortés.

      Supprimer