19 novembre 2014

Augmentation mammaire : des impacts sur l'allaitement?

Les augmentations mammaires auraient plus de conséquences sur l'allaitement qu'on le pense, croient des chercheurs australiens. Leur analyse des études existant sur le sujet révèle en effet que les mères allaitantes qui ont connu ce genre de chirurgie auront plus souvent recours à des suppléments de lait artificiel pour nourrir leur enfant.

Il faut toutefois l'avouer, il y a très peu d'information disponible sur le sujet. Les scientifiques ont d'ailleurs trouvé seulement trois études de qualité analysant les taux d'allaitement selon la présence ou non d'implants mammaires. L'une d'entre elles conclut que l'augmentation mammaire n'influencerait pas le nombre de femmes tentant d'allaiter. Cependant, les trois études indiquent que la chance d'allaiter exclusivement serait plus faible après une telle chirurgie. En effet, la possibilité qu'une mère utilise des préparations commerciales était trois fois plus élevée chez les femmes avec des implants mammaires.

Selon les auteurs, les études analysées ne permettent pas de connaître les raisons expliquant cet effet observé sur l'allaitement. Ils y vont tout de même de quelques hypothèses.

Tout d'abord, la chirurgie en elle-même pourrait être la cause du besoin de supplémenter de ces mères. En effet, lors de la procédure, des canaux lactifères pourraient être sectionnés, du tissu glandulaire endommagé et des nerfs coupés. Par la suite, l'implant pourrait exercer une pression sur les tissus mammaires, abîmant les cellules productrices de lait et bloquant des canaux. Toutes ces complications causeraient alors une production de lait insuffisante, d'où l'incapacité de ces femmes à allaiter exclusivement.

Ensuite, la raison pour laquelle une femme a choisi d'avoir une augmentation mammaire au départ pourrait aussi fournir une explication. En effet, les femmes avec des seins peu développés ou asymétriques optent souvent pour la chirurgie. On sait toutefois que cette situation est souvent le symptôme d'un manque de glandes mammaires, une condition appelée hypoplasie mammaire. Les femmes en souffrant peuvent rarement allaiter exclusivement.

Enfin, les scientifiques suggèrent que les mères avec une augmentation mammaire pourraient avoir une attitude différente relativement à l'allaitement. Celles-ci pourraient, par exemple, avoir moins confiance dans les capacités de leurs corps et donc avoir des attentes plus négatives. Cette façon de voir les choses pourrait ensuite miner leur détermination à allaiter.

Peu importe la raison expliquant les résultats obtenus par les scientifiques australiens, davantage d'études seront nécessaires pour bien comprendre l'impact des augmentations mammaires sur l'allaitement. Cela est d'autant plus important qu'on sait que les taux de chirurgies esthétiques sont en hausse. Il est donc indispensable de récolter plus de données pour mieux informer et aider les futures mamans qui songent à la chirurgie mammaire, mais souhaitent aussi allaiter.

Référence:
Schiff M, Algert CS, Ampt A, Sywak MS, Roberts CL. (2014) The impact of cosmetic breast implants on breastfeeding: a systematic review and meta-analysis. Int Breastfeed J., 9:17.

1 commentaire:

  1. Quand on porte des prothèses mammaires l'allaitement est possible, les prothèses (ou implants) étant situées derrière la glande mammaire et ce, quel que soit l'emplacement de la cicatrice. L’arborisation des canaux (canaux galactophores ou lactifères) qui conduisent le lait vers le mamelon est respectée.

    RépondreSupprimer