20 juin 2014

L'enfance au temps des Néanderthaliens

Lorsqu'on dit Néanderthaliens, on pense souvent à des êtres un peu frustes et peu évolués. On s'imagine alors que leurs tout-petits vivaient une enfance difficile, courte et dangereuse. Des chercheurs britanniques remettent toutefois en doute cette vision. Selon eux, ces enfants n'avaient pas une vie si différente des tout-petits humains modernes.

Musée national de préhistoire à Les Eyzies de Tayac, France
L'enfance n'a jamais constitué un domaine de recherche prisé des archéologues. De plus, l'étude des enfants est plus difficile puisque les os sont souvent moins bien préservés et que les traces matérielles de l'enfance sont difficiles à identifier. Qu'à cela ne tienne! Les chercheurs de l'Université d'York ont décidé de revoir les découvertes concernant les hommes de Néanderthal en mettant l'accent sur tout ce qui touche l'enfance. Ils ont aussi choisi de s'intéresser en particulier à l'aspect culturel et social plutôt qu'aux évidences biologiques.

Tout d'abord, ils concluent de leur analyse que les enfants avaient une signification toute particulière dans la société néanderthalienne. En effet, le tiers des sépultures mises à jour sont celles d'enfants de moins de 4 ans. De plus, les tombes des tout-petits sont généralement plus élaborées que celle des adultes. C'est ce qui fait croire aux chercheurs que les enfants ont une grande importance symbolique pour les hommes de Néanderthal.

Sur certains sites archéologiques, on a également trouvé des outils qui semblent avoir été confectionnés pour servir de jouets d'apprentissage pour les petits. Même en ces temps reculés, on avait donc compris que l'enfant apprend par le jeu.

Enfin, lorsque les scientifiques comparent le fonctionnement de la société néanderthalienne avec les pratiques des grands singes ou des sociétés traditionnelles, ils en viennent à la conclusion que ces enfants étaient élevés selon des principes d'attachement sécuritaire. Ils avaient ainsi un fort lien émotionnel avec les membres de leur groupe. Les hommes de Néanderthal vivaient en effet en petits groupes isolés, une situation propice pour renforcer les liens internes de la communauté. Certaines évidences existent d'ailleurs démontrant que cette société prenait soin des enfants malades ou blessés pendant des mois, voire des années.

Selon les chercheurs, l'altruisme est une caractéristique centrale à l'évolution des êtres humains. Le peuple de Néanderthal ne fait pas exception. Malheureusement, on a longtemps cru que celui-ci était trop inférieur pour protéger ces enfants. On sait maintenant que ce n'est pas le cas même si l'environnement de ces individus était inhospitalier. En d'autres termes, il existe une différence entre une enfance difficile et une enfance vécue dans des conditions difficiles.

Références :
Spikins, P., Hitchens, G., Needham, A. and Rutherford, H. (2014), The Cradle of Thought: Growth, Learning, Play and Attachment in Neanderthal Children. Oxford Journal of Archaeology, 33 : 111–134. doi : 10.1111/ojoa.12030

University of York. (2014, 9 avril) Researchers say Neanderthals were no strangers to good parenting. Consulté le 19 juin 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire