10 février 2014

Quand les dessins animés font un tabac

Cette semaine, dans le cadre du « Pleins feux sur la science et le cinéma » de l'Agence Science-Presse, j'aborde le sujet du tabagisme dans les films d'animation pour enfants.

Cruella qui allume cigarette sur cigarette en élaborant des plans machiavéliques, Peter Pan qui fume le calumet de la paix avec le chef des Indiens ou le génie d'Aladin qui se déguise en serveur français, clope au bec... Depuis 1940, le tabac semble avoir une place privilégiée dans les dessins animés pour enfants.

Aux moins trois études se sont penchées sur le tabagisme dans les films d'animation pour enfants, de 1937 à 2000. Si la façon d'évaluer l'exposition au tabac varie entre les trois, leurs conclusions sont plutôt similaires. Les chercheurs estiment qu'au moins un personnage fume dans 43 à 56 % des films d'animation réalisés pendant cette période. Lorsqu'on étudie uniquement les productions de Disney, on parle alors de 52 à 75 %.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce ne sont pas que les « méchants » qui fument dans les films puisque ceux-ci ne représentent qu'environ le deux tiers des fumeurs. En fait, dans trois films de Disney (Peter Pan, Pinocchio et Oliver & compagnie), ce sont même des enfants qui utilisent du tabac. Les chercheurs remarquent toutefois que ce sont plus souvent les personnages secondaires qui fument que les héros du film.

Plusieurs types de tabac sont représentés dans les dessins animés. C'est dans les années '40 qu'on retrouve le plus de cigares, probablement en raison de la production de Pinocchio qui est le film de Disney qui en présente plus. Ils sont en général consommés par des personnages travaillants, puissants, riches et qui ont beaucoup de succès. Dans les années '50 et '60, c'est l'époque de la pipe. Les personnages qui l'utilisent sont plus sages, plus doux mais aussi plus âgés. La cigarette est plutôt associée aux personnages indépendants, charmeurs, intelligents et vifs d'esprit.

Ce qu'on observe, c'est que l'utilisation du tabac n'est jamais accompagnée de messages négatifs ou d'avertissement sur leurs effets secondaires. Au contraire, ces produits sont présentés comme acceptables. Par exemple, seuls trois personnages dans tous les films d'animation étudiés se font dire qu'ils devraient cesser de fumer. De plus, seulement 4 % des personnages refusent de consommer du tabac. C'est entre autres le cas de Wendy, dans Peter Pan, qui repousse le calumet de la paix en grimaçant et... le fait passer à un autre enfant!

Surtout, dans tous les films, l'utilisation du tabac n'apporte rien à l'histoire. Pourquoi ces produits sont-ils alors omniprésents?

Certains experts croient que l'utilisation du tabac dans les films d'animation pour enfants peut servir à
mieux rendre un contexte culturel ou historique. Elle permettrait aussi de faire passer certains traits de caractère sans introduire de la violence, ce qui pourrait changer le classement du film. Toutefois, il faudrait être naïf pour ne pas y voir une influence de l'industrie du tabac. Celle-ci sait en effet que l'exposition au tabagisme dans un film est aussi efficace qu'une publicité pour inciter les gens à fumer.

Une étude réalisée sur des enfants du primaire a démontré que le fait d'être exposé au tabagisme dans les films augmentait les risques de commencer à fumer. En effet, même si les premières expériences de cigarettes se font en général à l'adolescence, le désir de fumer peut se développer bien plus tôt, croient les chercheurs. En fait, ceux-ci ont calculé que l'exposition au tabac dans les films serait responsable à 35 % de l'initiation du tabagisme.

Une bonne nouvelle toutefois pour terminer : depuis les années 2000, la présence du tabac dans les films d'animation pour enfant a chuté au point d'être presque inexistante maintenant. Cependant, étant donné que les grands classiques du dessin animé sont continuellement réédités en DVD ou BluRay, ils continuent d'avoir une influence sur les tout-petits qui les regardent en boucle.

Chaque semaine, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le développement de l'enfant? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.

Références :
Goldstein AO, Sobel RA, Newman GR. (1999) Tobacco and alcohol use in G-rated children's animated films. JAMA. 281(12):1131-6.

Ryan, E. L, Hoerrner, K. L. (2004) Let your conscience be your guide : Smoking and Drinking in Disney's Animated Classics. Mass communication & Society, 7 (3), 261-278.

Titus-Ernstoff L, Dalton MA, Adachi-Mejia AM, Longacre MR, Beach ML. (2008) Longitudinal study of viewing smoking in movies and initiation of smoking by children. Pediatrics. 121(1):15-21. doi: 10.1542/peds.2007-0051.

Thompson KM, Yokota F. (2001) Depiction of alcohol, tobacco, and other substances in G-rated animated feature films. Pediatrics. 107(6):1369-74.

1 commentaire:

  1. Merci pour cet article, et pour tous les autres! Et que dire de l'omniprésence des biberons sur tous les écrans et les livres?

    RépondreSupprimer