12 novembre 2013

Question de la semaine : Comment conserver le lait maternel?

Aujourd'hui, je réponds à la question de Valérie Gouin : « Pourquoi faut-il jeter le lait maternel décongelé depuis plus de 24 h? »

La nature n'ayant pas prévu que le lait maternel puisse être donné à un bébé autrement qu'au sein, elle n'a pas ajouté d'agents de conservation pour assurer que celui-ci résiste bien sur les tablettes. À partir du moment où une mère tire son lait, un entreposage adéquat est donc primordial pour qu'il retienne ses propriétés bénéfiques tout en empêchant que des microbes ne s'y multiplient.

Contrairement à la plupart des aliments, le lait maternel se conserve un certain temps à la température de la pièce. En effet, le lait frais contient plusieurs molécules antimicrobiennes de même que des cellules du système immunitaire qui peuvent détruire les microbes. Par exemple, lorsqu'on compte les bactéries présentes dans le lait quelques instants après l'expression puis quelques heures plus tard, on remarque une diminution de leur quantité. Par contre, plus la température augmente, plus ceux-ci se multiplient rapidement. S'il est sécuritaire de laisser du lait maternel entre 27 et 32°C pendant 3 à 4 heures, il serait toutefois dangereux de le conserver à 38°C.

Au bout de quelques heures, la multiplication des bactéries devient plus rapide même à la température de la pièce. Il est alors sage de réfrigérer le lait. Fait intéressant, l'activité antimicrobienne du lait persiste à 4°C. On remarque d'ailleurs que certains types de bactéries sont détruits pendant la réfrigération. Cependant, après 48 à 72 heures au frigo, les propriétés antimicrobiennes du lait maternel s'atténuent. Le nombre de globules blancs diminuent d'ailleurs par 16 % après quelques jours. Cela signifie donc que, 72 heures après le début de l'entreposage, le nombre de bactéries recommencera à augmenter, même si des études semblent démontrer que les niveaux de contamination demeurent faibles même après 4 à 8 jours au réfrigérateur

Pour cette raison, si on prévoit stocker le lait pour plus de 72 heures, il est préférable de la congeler. La congélation a en effet l'avantage indéniable de stopper complètement la croissance des bactéries. Cependant, elle affecte beaucoup la composition du lait. Elle inactive entre autres les cellules du système immunitaire et diminue la quantité d'antioxydants et de vitamine C.

Cela aura un impact important lorsque viendra le temps de décongeler et de réchauffer le lait. En effet, le lait congelé et réchauffé a perdu une proportion importante de son activité antimicrobienne. Les microorganismes s'y multiplient alors beaucoup plus facilement que dans du lait frais. Pour cette raison, on ne doit pas garder du lait décongelé à la température de la pièce ou même plus de 24 heures au frigo. De plus, comme plusieurs facteurs peuvent affecter le nombre de microbes se trouvant dans le lait décongelé, la plupart des experts suggèrent d'être prudent et de ne pas recongeler le lait.

En comprenant bien l'effet de l'entreposage sur la qualité du lait maternel, celui-ci peut être conservé dans des conditions optimales pour que le bébé puisse profiter des bénéfices du lait sans courir de danger d'infection. De cette façon, on donne un petit coup de pouce à la nature dans une situation que nos ancêtres n'auraient certainement pas pu imaginer.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le développement de l'enfant? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse. (N'étant pas médecin, il ne m'est pas possible de répondre à des questions médicales sur l'état de santé d'une mère ou d'un bébé. Si vous éprouvez des inquiétudes à ce sujet, contactez plutôt un professionnel de la santé.)

Références :

Slutzah M, Codipilly CN, Potak D, Clark RM, Schanler RJ. (2010) Refrigerator storage of expressed human milk in the neonatal intensive care unit. J Pediatr. 156(1):26-8. doi: 10.1016/j.jpeds.2009.07.023.

Hanna N, Ahmed K, Anwar M, Petrova A, Hiatt M, Hegyi T. (2004) Effect of storage on breast milk antioxidant activity. Arch Dis Child Fetal Neonatal Ed. 89(6):F518-20.

The Academy of Breastfeeding Medicine Protocol Committee. (2010) ABM Clinical Protocol #8: Human Milk Storage Information for Home Use for Full-Term Infants (Original Protocol March 2004; Revision #1 March 2010). Breastfeeding Medicine, 5 (3) : 127-130.

1 commentaire:

  1. http://www.lllfrance.org/L-allaitement-dans-la-vie-quotidienne/Conservation-du-lait-maternel.html

    RépondreSupprimer