7 novembre 2013

Les enfants sont-ils le secret du bonheur?

Tout le monde le dit : votre tante, votre voisin, les psys à la télé. Ils sont tous d'accord. Votre vie ne devrait pas tourner autour de vos enfants. Pensez à vous d'abord si vous ne voulez pas dépérir tranquillement. Et bien, selon une équipe de chercheurs canadiens et néerlandais, c'est complètement faux! Les parents qui donnent la priorité à leurs enfants en retireraient beaucoup d'avantages.

C'est ce qui ressort de l'analyse de 322 parents canadiens. Ceux-ci ont répondu en premier à un questionnaire permettant d'évaluer à quel point leur vie tournait autour de leurs enfants. Ils devaient ensuite remplir un sondage sur leur niveau de bonheur et sur leur perception du sens de la vie. Enfin, on leur a demandé de raconter une journée typique pour eux et d'exprimer les sentiments qu'ils ressentaient selon le type d'activités.

Les scientifiques ont remarqué que les parents qui plaçaient les besoins de leurs enfants avant les leurs étaient plus heureux. Ils étaient aussi plus nombreux à dire que leurs enfants donnaient un sens à leur vie. De plus, ces parents ressentaient davantage d'émotions positives lorsqu'ils devaient faire des activités avec leurs enfants, ce qui ne les empêchait pas de se sentir bien le reste du temps.

Ces résultats sont pourtant à l'encontre de l'avis de plusieurs experts qui pensent plutôt que prioriser un enfant se fait au détriment du bien-être des parents. Les auteurs de cette étude croient toutefois que leurs observations ne font que confirmer un phénomène courant chez l'humain : plus un individu s'investit pour venir en aide aux autres, en particulier ses proches, plus il en retire de la satisfaction. Il s'agirait en fait d'un « investissement social » puisque la vie en groupe est un impératif à la survie de l'espèce humaine.

Bien sûr, les normes culturelles peuvent modifier le vécu des parents. Comme le soulignent les auteurs, le bien-être des individus lors de leurs activités quotidiennes est influencé par leur perception des attentes culturelles et des normes sociales. Par conséquent, dans une société où on prône l'autonomie en bas âge, les parents se retrouvent souvent tiraillés entre leur désir d'être avec leurs enfants et leur volonté de se conformer aux pressions de l'entourage.

La conclusion : n'ayons pas peur de donner du temps à nos tout-petits. Ces moments qui passent si vite sont aussi bons pour nous que pour eux.

Références :
Publications, S. (2013, November 4). "The correlation between child-centric behavior and parental happiness and fulfillment." Medical News Today. Retrieved from
http://www.medicalnewstoday.com/releases/268249.

Claire E. Ashton-James, Kostadin Kushlev and Elizabeth W. Dunn (2013) Parents Reap What They Sow: Child-Centrism and Parental Well-Being. Social Psychological and Personality Science published online 14 March 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire