12 novembre 2012

Question de la semaine: Quelle est la cause de l'hyperlactation?

Aujourd'hui, je réponds à la question de Anne-Claude Claverie: "Quelle est la cause de l'hyperlactation?"

Dans un billet précédent, j'abordais le sujet des mères qui ont un réflexe d'éjection fort, c'est-à-dire que le débit de leur lait est très intense au moment où il est expulsé du sein vers la bouche du bébé. Comme je le mentionnais alors, chez certaines femmes, ce phénomène est en fait causé par un autre problème: une surproduction de lait aussi connue sous le nom de surabondance ou d'hyperlactation.

On considère qu'une mère a une production rapide de lait lorsqu'elle produit plus de 60 ml de lait par heure. Environ 15 % des femmes entre dans cette catégorie. Les femmes qui ont une surproduction de lait ont le sentiment d'avoir toujours les seins pleins et engorgés. Leurs seins coulent souvent et elles sont plus à risque de vivre des mastites.

Trois phénomènes peuvent causer une surproduction de lait: une mauvaise gestion de l'allaitement, une hyperprolactinemie ou une prédisposition physiologique chez la mère.

Lorsque la surproduction de lait est due à une mauvaise gestion de l'allaitement, c'est que la mère a reçu des conseils strictes et sans fondement qui contribuent à augmenter sa production. En fait, on croit que ces mauvaises informations seraient responsables de la majorité des cas d'hyperlactation. Par exemple, le fait d'allaiter un temps minimum de chaque côté, d'obliger le bébé à téter aux deux seins à chaque tétée ou de toujours commencer par le sein le plus plein sont autant de facteurs qui peuvent accentuer ce genre de situation. Heureusement, en éliminant ces comportements et en revenant à un allaitement à la demande, la situation s'ajuste parfois d'elle-même. N'offrir qu'un seul sein par tétée ou pour une période prédéterminée peut aussi ramener la production à des niveaux normaux.

Si ces ajustements ne sont pas suffisants, il faut envisager l'hyperprolactinemie. Il s'agit d'une condition où les niveaux de prolactine, l'hormone stimulant la production de lait, sont plus élevé que la normale. Plusieurs causes peuvent expliquer cet état: un stress, une chirurgie, certains médicaments et certaines maladies associées à la glande thyroïde, à l'hypophyse ou à l'hypothalamus. C'est en partie pour cette raison que certains experts suggèrent d'évaluer le fonctionnement hormonal si la surproduction persiste plus longtemps que 2 à 3 semaines malgré une bonne gestion de l'allaitement.

Enfin, dans certains cas, une mère peut avoir des particularités physiologiques  qui la prédisposent à produire plus de lait que nécessaire pour la croissance de son bébé.

En conclusion, si une mère souffre d'hyperlactation, il y a bien des chances que cela soit due à une gestion problématique de l'allaitement. La meilleure solution est donc de revenir à la base c'est-à-dire à l'allaitement à la demande. Normalement, la production devrait alors s'ajuster d'elle-même pour répondre réellement aux besoins du bébé.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.

Références:

Lawrence, R. A., & Lawrence, R.M. (2005). Breastfeeding: A Guide for the Medical Profession (6th ed.). Philadelphie : Elsevier Mosby.

Livingstone V. (1996) Too much of a good thing. Maternal and infant hyperlactation syndromes. Can Fam Physician;42:89-99.

Mohrbacher, N. (2010) Breastfeeding Answers Made Simple. Amarillo: Hale Publishing.

Riordan, J., & Wambach, K. (2010). Breastfeeding and Human Lactation (4th ed.). Sudbury: Jones and Bartlett.

van Veldhuizen-Staas CG. (2007) Overabundant milk supply: an alternative way to intervene by full drainage and block feeding. Int Breastfeed J. 29;2:11.

6 commentaires:

  1. Allaitant en tandem, j'ai expérimenter l'hyperlactation pendant quelques semaines. Ce n'est vraiment pas agréable. J'ai eu une montée de lait qui n'a jamais cessé pendant 5-6 semaines.

    J'ai trouver bien dommage qu'il n'y ait pas de banque de lait pour offrir tout mon surplus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, une banque de lait serait une option intéressante pour les mères qui produisent trop de lait et une bonne nouvelle pour tous les bébés prématurés qui en ont tant besoin.

      Supprimer
  2. il y a les lactariums à qui on peut donner le lait et ils en ont cruellement besoin...
    http://sdp.perinat-france.org/ADLF/don_lait_maternel_donner_adlf.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a malheureusement pas encore de banque de lait au Québec. Je crois que la France a toutefois la chance d'avoir plusieurs lactariums.

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    Quand vous parlez de 60mL par heure, c'est par sein ou les deux seins ?
    J'ai environ 1,4L de lait par jour, je fais le bonheur du lactarium à qui je donne entre 3 et 4L par semaine !

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir!!
    Merci beaucoup d'avoir répondu à ma question!!! Pour ma part j'ai toujours allaité à la demande et l'hyperlactation c'est développée dés la montée de lait qui a d'ailleur été précoce (24h aprés la naissance)... je n'ai pas de probleme de thyroide ... je pense être plutot dans la 3e catégorie et que c'est physiologique et même génétique!! c'est une "caractéristique" familiale depuis au moins 5 génération!!
    Merci beaucoup encore et surtout merci de parler de ce problème , méconnu mais handicapant et pouvant mener à l'arrêt de l'allaitement à cause des douleurs comme ce fut mon cas lors de man 1er allaitement!!

    RépondreSupprimer