21 novembre 2012

L'allaitement peut-il diminuer la fréquence des migraines?

La migraine est une condition qui affecte plus souvent les femmes. Les chercheurs croient que les variations hormonales ayant lieu pendant le cycle menstruel seraient un facteur important dans l'apparition des migraines. On sait d'ailleurs que les celles-ci sont habituellement moins fréquentes pendant la grossesse et après la ménopause. Mais, qu'en est-il pendant l'allaitement? C'est ce que des chercheurs japonais ont tenté de savoir.

L'étude a été réalisée auprès de 60 femmes japonaises souffrant de migraines. Il a ainsi été possible d'en évaluer la fréquence pendant la grossesse et en période post-partum.

Comme on s'y attendait, la fréquence des migraines a diminué significativement pendant la grossesse. En effet, 63 % des femmes migraineuses n'avaient plus du tout de maux de tête pendant le premier trimestre, 83 % pendant le deuxième et près de 85 % pendant le troisième.

Suite à l'accouchement, les migraines ont refait surface assez rapidement. Un mois après la naissance, 63 % des femmes en souffraient à nouveau, 75 % à 3 mois, 78 % à 6 mois et 87,5% à 12 mois. Toutefois, si on compare les mères allaitantes aux mères offrant un biberon, on remarque un effet protecteur de l'allaitement.

Ainsi, le pourcentage de femmes allaitantes souffrant de migraine à 1, 3, 6 et 12 mois était de 50%, 65,8 %, 71,1% et 91% respectivement alors que chez les femmes qui n'allaitaient pas, on parle de 86,4%, 90,9%, 95,5% et de 81.3%. Il semblerait donc que le fait d'allaiter pendant les six premiers mois de vie du bébé serait associé à une réduction de  la fréquence des migraines.

Les chercheurs croient que cet effet de l'allaitement pourrait être dû à la sécrétion de prolactine, à l'absence de menstruations et au fait que les niveaux d'estrogène varient peu pendant la lactation. En fait, selon cette étude, le fait d'allaiter ou non serait le facteur le plus déterminant du retour des migraines après l'accouchement. Les chercheurs suggèrent donc aux femmes migraineuses de poursuivre l'allaitement pendant 6 mois après la naissance pour diminuer le retour de leurs maux de tête.

Notons toutefois, avant de terminer, que les résultats de cette étude doivent être considérés pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire l'observation d'une association entre l'allaitement et la réduction de la fréquence des migraines. En effet, les chercheurs ne prétendent pas que l'allaitement élimine complètement les migraines ou que le fait de ne pas allaiter condamne une femme à en souffrir. Plusieurs autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte et l'allaitement doit donc être considéré comme faisant partie d'un plan global pour diminuer l'incidence des migraines.

Référence:
Hoshiyama E, Tatsumoto M, Iwanami H, Saisu A, Watanabe H, Inaba N, Hirata K. (2012) Postpartum Migraines: A Long-term Prospective Study. Intern Med. 51(22):3119-23. Epub 2012 Nov 15.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire