19 novembre 2012

Question de la semaine: Devrait-on désinfecter la région génitale lors de l'accouchement?

Aujourd'hui, j'aborde un sujet proposé par Elise Gaulin: "J'ai mis les mains sur un document d'un gynécologue qui prônait l'asepsie systématique pour tout les accouchements. Pourtant, je crois avoir lu que les bactéries vaginales sont bénéfiques pour le bébé."

Suite à l'accouchement, il peut parfois arriver que la mère où le bébé soient infectés par des microbes provenant du vagin de la mère. Pour cette raison, certains professionnels suggèrent de désinfecter le vagin et le col de l'utérus de la mère avant la naissance. Par exemple, on peut injecter une solution antiseptique dans le vagin de la mère à l'aide d'une seringue et d'un cathéter. Selon les partisans de cette méthode, il s'agirait d'une méthode très rapide qui ne nuit pas au travail et qui n'empêche pas la mère de bouger si elle le désire.

Toutefois, selon une revue des études existant sur cette méthode, celle-ci n'aurait pas d'effet sur les taux d'infections post-partum chez la mère ou le bébé. Les auteurs de la revue mentionnent donc que pour l'instant, la désinfection du vagin pendant le travail n'est supporté par aucune étude scientifique et qu'il serait nécessaire de faire plus de recherche sur le sujet.

Par ailleurs, lorsqu'on s'interroge sur la pertinence d’une intervention comme la désinfection du vagin, de la vulve ou de l'anus, il faut également analyser les risques qui y sont associés.

Par exemple, on sait que l'installation de la flore intestinale du bébé dépend beaucoup du mode d'accouchement. Lors d'un accouchement normal, le bébé est exposé aux bactéries se trouvant dans le vagin et l'anus de la mère et ce sont ces bactéries qui s'installeront dans son intestin. Toutefois des études récentes semblent démontrer que de plus en plus de bébés sont colonisés par la bactérie Staphylococcus aureus (une bactérie responsable de diverses infections) et ce, peu importe le type d'accouchement. Les chercheurs croient que ce phénomène s'expliquerait par les pratiques hygiéniques intenses utilisées lors de l'accouchement car celles-ci réduiraient la colonisation de l'intestin du bébé par les bactéries de la mère. Ces chercheurs concluent donc qu'un changement dans l'exposition aux microorganismes dû à des modifications au niveau de l'hygiène (comme c'est le cas lors de la désinfection du vagin, de la vulve et de l'anus lors de l'accouchement) peut créer certains problèmes immunologiques (allergies, syndrome de l'intestin irritable).

Enfin, plusieurs intervenants croient que l'accouchement est un phénomène naturel et que toute intervention peut déranger ce processus. La meilleure façon d'aider une femme qui accouche est donc de respecter le déroulement de la naissance et de ne pas intervenir à moins d'être sûr que cela est bénéfique pour la mère ou le bébé, ce qui ne semble pas être le cas de la désinfection vaginale pour le moment. En fait, comme l'accouchement est un processus normal pour la plupart des femmes en santé, il y a plus de chance qu'une intervention soit dommageable si elle est faite de routine que si elle est posée dans un contexte particulier.

En conclusion, la désinfection de la vulve, du vagin et de l'anus ne semble pas comporter beaucoup de bénéfices et ont potentiellement des risques pour la santé à long terme du bébé et le déroulement de l'accouchement. À la lumière des données scientifiques actuelles, cette intervention ne semble donc pas pertinente pour la pratiquer de routine à tous les accouchements.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.


Références:
Lumbiganon P, Thinkhamrop J, Thinkhamrop B, Tolosa JE. Vaginal chlorhexidine during labour for preventing maternal and neonatal infections (excluding Group B Streptococcal and HIV). Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 4. Art. No.: CD004070.

Michelle E. Conroy, Hai Ning Shi and W. Allan Walker. (2009) The long-term health effects of neonatal microbial flora. Current Opinion in Allergy and Clinical Immunology 2009, 9:197–201

Hofmeyr GJ. (2005) Evidence-based intrapartum care. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2005 Feb;19(1):103-15. Epub 2004 Dec 13.

2 commentaires:

  1. Pourquoi pas passer le bébé au Purell tant qu'on y est...Peut-on laisser faire la nature pour une fois? Ça me fait bondir à chaque fois ce genre de chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il existe des études où on mesure l'effet de désinfecter le bébé après l'accouchement. Malheureusement, je pense que certains scientifiques ont tout-à-fait perdu de vue ce qu'est réellement un accouchement: un processus naturel dans la vie de la femme et du bébé.

      Supprimer