17 octobre 2012

Effet de la formation des médecins sur les taux d'allaitement

Dans les dernières semaines, on a assisté à beaucoup de controverse concernant la promotion de l'allaitement. En effet, plusieurs personnes dénoncent le fait qu'on investit davantage dans la promotion que dans le soutien. Selon plusieurs intervenants du milieu, l'une des façons d'améliorer le soutien passe par une formation adéquate des professionnels. C'est aussi la conclusion de chercheurs américains dans une étude parue dans le journal Breastfeeding Medicine.

Les chercheurs ont analysé l'effet de l'instauration d'un programme de formation adressé aux médecins sur leurs connaissances en allaitement et ils ont aussi mesuré l'impact sur leur pratique. Enfin, ils ont évalué les taux d'allaitement de leurs patientes suite à ce programme.

Mentionnons que la formation comprenait six sessions discutant de résolution de problèmes d'allaitement, de relation d'aide et de cas cliniques spécifiques comme la mastite, l'impression de manquer de lait, le retard de croissance et le retour au travail.

Après avoir suivi le programme de formation, les chercheurs ont remarqué que les médecins avaient une meilleure connaissance de même qu'une meilleure attitude face à l'allaitement. Les participants avaient même identifié des changements à apporter à leur pratique et étaient très motivés à les instaurer.

Toutefois, l'aspect le plus intéressant de cette étude est l'analyse des taux d'allaitement chez les patientes de ces médecins. En effet, la participation à ce programme a permis d'augmenter le nombre d'enfants allaités entre 4 et 6 mois et le taux d'allaitement exclusif à 4 mois.

Cette étude est particulièrement intéressante puisqu'elle démontre que la formation des professionnels a un impact direct sur le nombre de mères qui poursuivent l'allaitement.

Au Québec, les taux d'initiation d'allaitement tournent autour de 85%. On peut donc supposer que la majorité des femmes sont au courant des bienfaits de l'allaitement et que le problème est plutôt au niveau du soutien disponible pour la poursuite de celui-ci. Une étude comme celle-ci montre donc que le fait d'investir dans la formation des professionnels pourrait être le moyen le plus efficace pour augmenter les taux d'allaitement.

Référence:
Alison Volpe Holmes, Angela Yerdon McLeod, Claire Thesing, Stephanie Kramer, and Cynthia R. Howard. Physician Breastfeeding Education Leads to Practice Changes and Improved Clinical Outcomes. Breastfeeding Medicine. -Not available-, ahead of print. doi:10.1089/bfm.2012.0028.

4 commentaires:

  1. Dans quelle proportion les taux d'allaitement augmentent-ils? J'aime ça des chiffres ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, je n'avais pas accès à l'article complet. Je vais essayer de mettre la main dessus et j'ajouterai les chiffres obtenus.

      Supprimer
  2. oui, oui il manque de gens compétents pour aider les nouvelles mamans et leurs difficultées. ya peu de gens qui savent que le médicament motilium(domperidone)augmente la production lactée,,,,j ai allaité au tire-lait mes 3 enfants et combiné avec ce médicament cela a fonctionné.L'information disponible laisse a désirer...Car pour manque de ressource beaucoup abandonne.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas comment tu t'y prends pour les articles payants Kathleen, mais savais-tu que quand tu contactes les auteurs directement, la plupart sont très heureux de t'envoyer le pdf gratuitement? Je le fais souvent dans le cadre de mon travail et 4 fois sur 5, la réponse est positive.

    RépondreSupprimer