14 septembre 2012

L'impact de l'allaitement prolongé sur la croissance

L'Organisation mondiale de la santé recommande la poursuite de l'allaitement pour deux ans et au-delà. Pourtant, certaines mères reçoivent encore la suggestion de sevrer leur enfant à un certain âge pour s'assurer que leur croissance ne soit pas affectée. Heureusement, une nouvelle étude parue dans le journal Breastfeeding Medicine remet les pendules à l'heure et démontre que cette suggestion n'est pas fondée.

Des chercheurs grecs ont en effet étudié la croissance de 206 enfants de la naissance jusqu'à 36 mois. Pendant ces trois années, les scientifiques ont noté le poids, la taille et la circonférence crânienne des tout-petits. Ces enfants, recrutés entre autres via des groupes de La Leche League,  avaient ceci de particulier qu'ils ont été exclusivement allaités jusqu'à 6 mois puis se sont sevrés naturellement.

Les chercheurs ont ainsi remarqué que ces enfants avaient presque triplé leur poids de naissance à un an et augmenté leur taille par 47% chez les filles et 48% chez  les garçons. La circonférence crânienne avait elle augmenté de 33% chez les filles et de 35% chez les garçons.

En d'autres termes, ces enfants allaités jusqu'au sevrage naturel ont présenté une croissance toute à fait normal. Cela signifie donc que, dans le cas d'un enfant en santé,  toute recommandation d'interrompre l'allaitement ou d'offrir des suppléments de préparation commerciale pour nourrisson ne se base sur aucune évidence scientifique.

Référence: 
Patsourou A, Konstantinides T, Mantadakis E, Tsalkidis A, Zarras C, Balaska A, Simopoulos K, Chatzimichael A. Growth of Exclusively Breastfed and Self-Weaned Children of Greece Aged 0-36 Months. Breastfeed Med. 2012 Sep 10. [Epub ahead of print]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire