11 juin 2012

Question de la semaine: Les vaccins contre la méningite ou l'hépatite B contiennent-ils du mercure?

Cette semaine, je réponds à la question de Staifany Gonthier: Est-ce que le vaccin qu'on administre aux enfants pour la méningite et l'hépatite B contient du mercure au Québec?

La vaccination demeure un sujet controversé. Beaucoup d'avis contradictoires s'affrontent et il n'est pas toujours facile pour les parents de savoir à quoi s'en tenir.

Par ailleurs, certains composés se retrouvant dans les vaccins inquiètent plus que d'autres. Le thimérosal est l'un de ceux-là. En effet, ce composé contient du mercure, un élément qui a été associé à l'autisme dans certaines études. Pour cette raison, certains parents peuvent souhaiter éviter les vaccins en contenant.

Les principaux vaccins utilisés pour protéger un enfant de la méningite sont d'une part les vaccins conjugués contre le pneumocoque qui comprennent le Synflorix (MD) et le Prevnar-13 (MD). Ces vaccins sont généralement administrés à l'âge de 2 et 4 mois. Selon les monographies du Synflorix et du Prevnar fournies par les fabricants (GlaxoSmithKline Inc. et Pfizer Canada Inc. respectivement), ces vaccins ne contiennent aucune forme de mercure.

D'autre part, le vaccin conjugué contre le méningocoque de sérogroupe C peut aussi protéger contre les méningites et est administré à l'âge de 12 mois. Il en existe trois marques de commerce disponibles au Canada: Meningitec (Pfizer), Menjugate (Novartis) et NeisVac-C (GlaxoSmithKline). Selon un document du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec,  aucun de ces vaccins ne contient de mercure.

En 4e année du primaire, les enfants peuvent aussi recevoir un vaccin contre l'hépatite B. Deux vaccins inactivés contre l’hépatite B sont distribués au Canada : Engerix-B (GlaxoSmithKline) et Recombivax HB (MerckFrosst). Dans les deux cas, ces vaccins peuvent contenir du thimérosal comme agent de conservation dans les fioles contenant plus d'une dose. Il existe également un vaccin protégeant à la fois contre l'hépatite A et l'hépatite B: le Twinrix (GlaxoSmithKline). Ce dernier ne contient toutefois pas de mercure.

En conclusion, la majorité des vaccins utilisés pour prévenir les méningites et l'hépatite B ne contiennent pas de thimérosal. Il est donc possible d'éviter l'exposition au mercure lors de la vaccination. Toutefois, comme il en avait été question dans un billet précédent, il faut rappeler que les liens entre le mercure et l'autisme sont toujours flous et qu'il n'existe pas encore de consensus à ce sujet dans la communauté scientifique.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.

Références:
GlaxoSmithKline Inc.(2012) PRODUCT MONOGRAPH, SYNFLORIX®.
Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. Calendrier régulier de vaccination. Consulté le 10 juin 2012.
Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. Vaccin conjugué contre le pneumocoque. Consulté le 10 juin 2012.
Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. Vaccin conjugué contre le méningocoque de sérogroupe C. Consulté le 10 juin 2012.
Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. (2012) Protocole d'immunisation du Québec.
Pfizer Canada Inc. (2012) PRODUCT MONOGRAPH, Prevnar* 13.

1 commentaire:

  1. Même s'ils ne contiennent pas de mercure, ils contiennent probablement de l'aluminium...

    RépondreSupprimer