8 juin 2012

Les nouvelles mères sont plus à droite

J'ai eu la chance d'assister cette semaine à la conférence de Nancy Morhbacher, IBCLC et auteure du livre Breastfeeding Answers Made Simple, dans le cadre de la Grande Conférence de l'Association québécoise des consultantes en lactation diplômées de l'IBLCE (AQC). J'en profite donc pour aborder un élément discuté lors de sa conférence: l'état particulier du cerveau chez les nouvelles mères.

Demandez à une mère de vous raconter son accouchement ou les premiers jours suivant  la naissance de son enfant. Invariablement celle-ci vous dira qu'elle ne se rappelle plus très bien de ceci ou que tel moment est plutôt vague dans sa mémoire. Ce phénomène universel démontre un fait bien connu: le cerveau des nouvelles mères a une façon bien particulière de fonctionner.

En effet, des études ont démontré que les nouvelles mères disent avoir de la difficulté à suivre des instructions, à se souvenir de certaines informations et à avoir une bonne notion du temps. Pendant longtemps, on a associé ces lacunes à une déficience cognitive. Toutefois, la littérature neurocomportementale parle maintenant d'une augmentation des fonctions de l'hémisphère droit du cerveau.

En effet, alors que l'hémisphère gauche est celui qui contrôle le langage, les habiletés mathématiques et la logique, l'hémisphère droit intervient plutôt au niveau des habiletés spatiovisuelles, de l'intuition, des émotions, de l'appréciation artistique et de la reconnaissance des visages. La dominance de l'hémisphère droit chez les nouvelles mères permettrait donc de favoriser l'attachement émotionnel entre une mère et son bébé en rendant celle-ci plus attentive à son enfant et plus disposée à en prendre soin.

Malheureusement, les professionnels de la santé donnent souvent aux nouvelles mères des informations très directives et faisant plutôt appel aux fonctions de l'hémisphère gauche. On peut alors imaginer à quel point il peut être difficile pour une nouvelle mère d'apprivoiser l'allaitement lorsqu'on l'incite fortement à suivre des étapes bien précises pour y arriver. Effectivement, une approche focussant sur la logique et le raisonnement est une barrière importante aux débuts de l'allaitement.

Pour cette raison, de plus en plus de professionnels de la santé suggèrent d'aider les mères en utilisant une approche plus intuitive. Il serait donc préférable d'offrir de l'empathie et d'encourager la mère à suivre ses instincts. Après tout, les bébés sont programmés génétiquement pour prendre le sein et les mères pour leur servir de guide. Le rôle des personnes ressources en allaitement est donc de créer un climat propice à l'expression des instincts de la mère et du bébé pour être au diapason de la physiologie particulière du cerveau en période post-partum.

Références:
Marieb, Elaine N. (1999) Anatomie et physiologie humains, 2éd., Montréal: Éditions du Renouveau Pédagogique.
Mohrbacher, N. (2010) Breastfeeding Answers Made Simple. Amarillo: Hale Publishing.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire