23 mai 2012

Se sentir efficace en tant que mère

La perception qu'a une femme de son enfant et son sentiment d'être efficace dans son nouveau rôle de mère a un impact sur le développement de la relation mère-enfant.

Une équipe de chercheurs a d'ailleurs voulu savoir comment ces deux aspects s'influençaient l'un l'autre. Ils ont donc analysé un groupe de femmes à faibles revenus, mères pour la première fois. Pour les besoins de l'étude, ils les ont interrogées concernant la perception qu'elles avaient de leur bébé et leur sentiment d'efficacité en tant que mère dans les six semaines suivant la naissance.

Ils ont ainsi remarqué que des changements dans la perception que les mères avaient de leur enfant influençaient significativement leur sentiment d'autoefficacité dans leur rôle de mère. Ainsi, les mères qui percevaient leur enfant comme moins difficile que les autres bébés du même âge, se sentaient plus efficaces.

Si on pousse plus loin la réflexion, cette étude démontre un fait bien connu: les mères se sentent responsables du comportement de leur enfant. Elles croient, bien souvent à tort, que si leur bébé est plus difficile, c'est parce que la façon dont elles en prennent soin n'est pas adéquat.

Ce sentiment serait-il attribuable en partie à la multitude d'experts en périnatalité qui tentent de vendre aux parents leurs remèdes miracles ou à certains professionnels de la santé qui infantilisent les mères avec leurs conseils rigides?

Que ce soit le cas ou non, une chose est toutefois certaine: un tel sentiment est dommageable pour la mère et pour le bébé. En effet, le sentiment d'efficacité personnelle est une composante importante de la motivation. Une mère qui a l'impression d'être inadéquate n'aura donc pas le goût de s'investir davantage auprès de son enfant et cela aura des répercussions sur la dyade mère-enfant.

En résumé, cette étude rappelle l'importance de supporter les nouvelles mères dans la période post-partum, non pas en les inondant de conseils et de critiques mais plutôt en étant à leur écoute, en reconnaissant leurs sentiments et en les aidant à avoir des attentes réalistes face à leur bébé. De cette façon, on permettra à ces femmes de construire leur confiance en elles et, du même coup, on favorisera un bon départ dans la vie pour leurs enfants.

Référence:
Janet M. Fulton, Ann M. Mastergeorge, Joel S. Steele and Robin L. Hansen. (2012) Maternal perceptions of the infant: Relationship to maternal self-efficacy during the first six weeks' postpartum. Infant Mental Health Journal, DOI: 10.1002/imhj.21323.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire