23 avril 2012

Question de la semaine: Pourquoi allaiter plus de deux ans?

Cette semaine, je réponds à la question de Chantal Caissié: Pourquoi allaiter plus de deux ans?

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "pour l’ensemble d’une population, on recommande désormais l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie et il doit se poursuivre ensuite jusqu’à l’âge de deux ans au moins, en l’associant à une alimentation de complément qui convienne."

En effet, les avantages de l'allaitement sont assez bien démontrés jusqu'à l'âge de deux ans. Toujours selon l'OMS, "le lait maternel est aussi une source importante d’énergie et de nutriments pour les enfants de 6 à 23 mois. Il peut fournir la moitié ou plus des besoins énergétiques de l’enfant de 6 à 12 mois, et le tiers des besoins énergétiques de l’enfant de 12 à 24 mois."

(c) Ligue La Leche
Mais qu'en est-il après deux ans? Comme le mentionne l'anthropologue Katherine Dettwyler, il existe malheureusement très peu d'études sur les bienfaits du lait humain après 24 mois. Cette dernière a toutefois fait plusieurs études sur l'âge théorique du sevrage des enfants humains en observant ce qui se passe chez les animaux. Par exemple, certains mammifères allaitent leurs petits jusqu'à ce qu'ils aient quadruplés leur poids de naissance. Chez l'humain, cela arrive habituellement autour de l'âge de 2.5 et 3.5 ans. Par ailleurs, on sait que certains singes sèvrent leurs enfants lorsque les premières molaires permanentes font leur apparition. Chez l'humain, cela se passe entre 5.5 et 6 ans.

Grâce à ces comparaisons, Katherine Dettwyler a supposé que l'âge biologique de sevrage des enfants humains se situait quelque part entre 2.5 et 7 ans. De plus, l'anthropologue remarque avec justesse que bien que la démonstration scientifique n'a pas encore été faite qu'il était bénéfique de poursuivre l'allaitement après deux ans, il serait surprenant que le lait maternel perde toutes ses merveilleuses propriétés le jour où un enfant fête son deuxième anniversaire.

Enfin, à la recherche d'arguments prouvant les bénéfices de l'allaitement prolongé, on oublie souvent l'essentiel. L'allaitement est une relation particulière avec son enfant qui lui apporte amour et réconfort autant qu'elle nous permet de nous sentir complète en tant que mère. Existe-t-il vraiment une meilleure raison pour allaiter longtemps?

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse. 


Références:
Dettwyler, Katherine. A Natural Age of Weaning. 1999.
Dettwyler, Katherine. Why Nurse Toddlers. 1999.
OMS, Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent: Allaitement maternel. Consulté le 21 avril 2012.
OMS, Alimentation du nourrisson et du jeune enfant, 2010.


2 commentaires:

  1. Dans un merveilleux livre qui cite notamment Dettwyler: Our babies, Ourselves, how biology and culture shape the way we parent, l'auteure Meredith Small (anthropologue) explique que globalement sur la terre et à travers le temps l'âge de sevrage se trouvait GENERALEMENT entre 2 et 4 ans parfois cela allait jusqu'à 5-6 ans mais en général ca se passe ds ces eaux là. Ca m'a bcp aidé de savoir ca dans mon expérience d'allaitement qui a duré 3 ans et 3 mois. J'étais rassurée de savoir que ce que je faisais des MILLIARDS de femmes avant moi depuis la nuit des temps l'ont fait aussi, que je n'étais pas une extraterrestre :O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sevrage précoce est en fait très nouveau dans l'histoire de l'humanité, plus particulièrement en Occident.

      Supprimer