18 avril 2012

La caféine et le sommeil des bébés

Dans un billet précédent, je discutais de la consommation de caféine pendant l'allaitement et de son effet sur certains bébés plus sensibles. Voici une nouvelle étude qui se penche cette fois sur le lien entre la caféine et le sommeil des bébés.

C'est bien connu, chez l'adulte, la consommation de caféine peut causer de l'insomnie. Sachant que le sommeil des bébés est souvent fragile, des chercheurs brésiliens ont voulu déterminer si la consommation de café pendant la grossesse ou l'allaitement affectait le sommeil des bébés.

L'équipe a donc analysé 885 bébés nés en 2004. Les mères de ces enfants ont été rencontrées au moment de la naissance et aussi 3 mois plus tard. On les a alors interrogées sur leur consommation de caféine. On a également étudié les patterns de sommeil de ces bébés dans les 15 jours précédent la seconde entrevue.

La consommation de café semble assez répandue chez les femmes brésiliennes. En effet, toutes les mères interrogées à l'exception d'une seule avait consommé du café pendant leur grossesse. Par ailleurs, 20 % de celles-ci consommaient plus de 300 mg de caféine par jour pendant la grossesse et en période post-partum.

En analysant les patterns de sommeils des bébés, les chercheurs n'ont pas observé d'association entre la consommation de café pendant la grossesse ou l'allaitement et le nombre d'éveils nocturnes. Le seul effet notable a été remarqué chez les mères allaitantes qui avaient consommé plus 300 mg de caféine par jour pendant toute leur grossesse de même que dans les mois post-partum. En effet, les bébés de ces femmes semblaient se réveiller plus souvent que les autres. Par contre, après ajustement, ces résultats n'étaient plus significatifs ce qui signifie que cette observation pourrait être due à d'autres facteurs.

Selon les chercheurs brésiliens, ces résultats ne permettent pas de conclure que la consommation de café pendant la grossesse ou l'allaitement a un impact réel sur les réveils des nouveau-nés. Les mères n'ont donc pas à s'inquiéter et peuvent continuer de siroter leur capuccino sans craindre de passer la nuit debout.


Référence: Iná S. Santos, Alicia Matijasevich, and Marlos R. Domingues. Maternal Caffeine Consumption and Infant Nighttime Waking: Prospective Cohort Study. Pediatrics peds.2011-1773; published ahead of print April 2, 2012.

2 commentaires:

  1. Je suis étonnée par cet article, car le sommeil de ma fille est perturbé dès que je bois la moindre petite tasse de café..
    Une tasse le matin, c'est la sieste qui saute...
    Une tasse l'après midi, on est pas couchés avant 1h du matin !
    Idem pour le thé, ou le coca.
    Du coup c'est déca depuis des mois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, cette étude rejoint la recommandation habituelle concernant l'allaitement et l'alimentation: "Il n'y a pas d'aliments qu'il faut à tout prix éviter pendant l'allaitement". Mais, certains bébés peuvent être plus sensibles que d'autres à certaines choses (par exemple la caféine) et donc chaque mère devrait se fier à son instinct puisqu'il s'agit souvent de cas par cas.

      Supprimer