14 février 2012

L'exposition aux radiations pendant la grossesse augmenterait les risques de cancers des testicules chez l'enfant

Les cancers des cellules souches testiculaires constituent les cancers les plus fréquents chez les hommes caucasiens de 15 à 40 ans. Dans les 50 dernières années, ce type de cancer a augmenté de 3 % par année. Les scientifiques croient que cette augmentation serait liée à l'exposition de la mère ou du foetus à des agents cancérigènes présents dans l'environnement comme les perturbateurs endocriniens ou les radiations ionisantes.

Des chercheurs du Texas ont utilisé la souris pour évaluer l'influence de ces agents sur le développement du cancer des testicules. Si l'exposition aux perturbateurs endocriniens avait un effet plutôt léger, l'irradiation des mâles pendant le développement foetal entraînait la formation de tumeurs aux testicules chez 100% de ceux-ci. Par ailleurs, les tumeurs induites par les radiations étaient d'un type plus agressif que dans les cas contrôles.

À ce jour, il existait peu d'études démontrant une association entre l'exposition aux radiations pendant la grossesse et les cancers testiculaires. En effet, ce type d'association est difficile à démontrer chez l'humain. D'une part, l'utilisation de radiations comme outil diagnostique est de moins en moins utilisé et on tente aussi de minimiser l'exposition aux radiations chez les femmes enceintes. D'autre part, une longue période sépare souvent le moment d'exposition et l'apparition du cancer. Pour ces raisons, l'utilisation de modèles animaux est particulièrement utile.

Bien entendu, il est encore tôt pour conclure que les résultats obtenus chez la souris peuvent être appliqués à l'homme. Toutefois, ces données suggèrent que les foetus mâles exposés à des radiations entre la cinquième et la sixième semaine de grossesse auraient un risque plus élevé de développer des cancers testiculaires. Cela rappelle donc l'importance de réduire au minimum pendant la grossesse les procédures diagnostiques utilisant ce genre de radiation, les rayons X en étant l'exemple le mieux connu. Cela nous amène aussi à nous questionner sur les autres agents cancérigènes qui pourraient se trouver dans l'environnement de la femme enceinte et que nous ne connaissons pas encore.

Référence: Shetty G , Comish PB , Weng CCY , Matin A , Meistrich ML , 2012 Fetal Radiation Exposure Induces Testicular Cancer in Genetically Susceptible Mice. PLoS ONE 7(2): e32064. doi:10.1371/journal.pone.0032064

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire