16 février 2012

Culture du biberon ou culture d'allaitement?

Selon plusieurs personnes impliquées dans la promotion et le soutien de l'allaitement, pour augmenter les taux d'allaitement chez les nouvelles mères, il faudrait que l'allaitement devienne une norme culturelle reconnue. En d'autres termes, il faudrait passer d'une culture du biberon à une culture d'allaitement.

Les références culturelles se construisent dès la petite enfance. Plusieurs années plus tard, lorsque la fillette est devenue une future maman, les images qu'elle rencontrera pendant sa grossesse l'influenceront dans sa décision d'allaiter ou non son enfant.

Source:www.mysears.com
On peut imaginer que c'est pour ces raisons que des chercheurs de l'Université de Virginie ont étudié les images d'allaitement et de biberons se trouvant sur les produits destinés aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Les chercheurs ont analysé  2 670 produits destinés aux bébés et aux nouvelles mères (invitations pour les showers de bébé, cartes de remerciement, papier d'emballage, décorations, poupées, livres de bébés, vêtements de bébés, bavettes, couvertures de bébés, couches jetables).

Suite à cette analyse, ils ont constaté que des images de biberons se retrouvaient dans 8 catégories de produits sur 11. Par ailleurs,  35 % des poupées étudiées étaient vendues avec un biberon. Bien que les images de biberons n'étaient pas présentes partout, aucune image d'allaitement n'a été trouvée sur les 2 670 produits analysés.

Selon les chercheurs, ces résultats démontrent que nous sommes encore très loin d'une culture de l'allaitement.

On prône beaucoup le droit des femmes à choisir de quelle façon elles vont nourrir leur bébé. Toutefois, l'industrie favorise nettement plus un choix que l'autre. Comment peut-on s'attendre à ce que les femmes choisissent d'allaiter lorsque tout dans notre société contribue à marginaliser ce choix?

Référence: Daphne Gellerson, Paige P. Hornsby, Stephanie A. Lowenhaupt, Colleen J. Bressler, Whitney R. Burns, Caroline F. Friedman, Natalie H. Vaughn, Stephanie P. Marshall, Trisha L. Marshall, Jennie Park, and Ann Kellams.  Prevalence of Baby Bottle Versus Breastfeeding Graphics on Products in National Chain Stores. Breastfeeding Medicine. -Not available-, ahead of print. doi:10.1089/bfm.2011.0135.

7 commentaires:

  1. Les biberons font rouler l'économie. L'allaitement, beaucoup moins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et doublement (alimentaire... puis pharmaceutique)

      Supprimer
  2. Les témoignages des mères indignes font aussi beaucoup de mal je trouve. On a besoin de plus de récits de toutes sortes sur l'allaitement ET surtout surtout du support adéquat.

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais bien voulu allaiter mon fils mais mon lait est insuffisant alors j'ai dû opter pour le biberon...

    Stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le biberon est en effet un outil utile pour les mères qui ne peuvent pas ou ne veulent pas allaiter.
      Cette étude ne déplore pas vraiment la présence d'images de biberons mais plutôt l'absence totale d'images d'allaitement.

      Supprimer
  4. N'oublions pas que le biberon est aussi très utile lorsque l'on tire notre lait! Je trouve cette étude (et l'analyse du résultat) complètement ridicule...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au risque de me répéter, ce n'est pas la présence de biberons qui est problématique mais plutôt l'absence totale de représentations de l'allaitement. Ce qui serait souhaitable, c'est un peu plus de représentabilité.
      Je suis tout-à-fait d'accord que le biberon peut être utile à certaines femmes. Ce n'est cependant pas le sujet de ce billet et donc très peu pertinent dans le contexte de cette analyse, aussi ridicule soit-elle.

      Supprimer