8 février 2012

Le lien parent-enfant et les relations amoureuses à l'âge adulte

Le Greater Good Science Center est un centre étudiant la psychologie, la sociologie et la neuroscience affilié à l'Université de Californie à Berkeley. Dans un article du 7 février 2012, ils rapportent les résultats d'une étude sur les relations interpersonnelles pendant la petite enfance et les relations amoureuses à l'âge adulte.

L'amour et les soins que nous recevons pendant l'enfance pourraient prédire le succès de nos relations amoureuses à l'âge adulte. C'est à tout le moins la conclusion d'une étude parue dans le journal Current Directions in Psychological Science.

Cette étude s'est penchée sur le développement émotionnel et social d'enfants (des aînés de famille) pendant plus de 20 ans.

Lorsque ces enfants étaient âgés de 12 à 18 mois, ils ont été amenés dans un laboratoire où on les a séparés puis réunis avec leurs parents à plusieurs reprises (une expérience connue en psychologie comme la situation étrange). On observait alors leur réaction.

Lorsque les enfants interagissaient avec leur environnement librement, sans trop d'anxiété, on concluait que ces enfants avaient un attachement sécurisant avec leur mère. Par contre, les enfants qui étaient bouleversés pendant toute la durée de l'expérience n'avaient pas ce type d'attachement.

Les mêmes enfants, devenus adultes, ont été rencontrés 20 ans plus tard. Cette fois, on les a observé discuter avec leur conjoint d'un sujet source de désaccord puis d'un sujet sur lequel les deux partenaires s'entendaient.

Les sujets qui démontraient un attachement sécurisant enfant avaient beaucoup plus de facilité à passer d'une interaction négative à une interaction positive. Leur humeur se rassérénait plus rapidement et ils avaient une meilleure gestion de leurs émotions.

Cette étude démontre bien que la relation d'un enfant avec ses parents peut avoir des impacts à long terme pour celui-ci. Toutefois, les chercheurs précisent que même chez les sujets qui avaient un attachement insécurisant enfant, une relation saine avec un partenaire stable émotivement peut compenser pour les lacunes vécues pendant l'enfance.

Source: Melissa Janson, Baby Love, The Greater Good The Science of a Meaningful Life

Référence: Jeffry A. Simpson, W. Andrew Collins, and Jessica E. Salvatore. The Impact of Early Interpersonal Experience on Adult Romantic Relationship Functioning: Recent Findings From the Minnesota Longitudinal Study of Risk and Adaptation Current Directions in Psychological Science December 2011 20: 355-359

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire