30 novembre 2011

L'environnement entourant la naissance et l'asthme

Selon un article publié par des chercheurs d'Edmonton en novembre dans le journal Clinical and Developmental Immunology, l'apparition de l'asthme pourrait être expliquée par la programmation périnatale.

La programmation périnatale est le phénomène par lequel la nutritition de même que les stimuli de l'environnement auxquels un enfant est exposé pendant certains moments critiques de sa vie (ex.: la période prénatale et post-natale) jouent un rôle dans son développement. Par ce processus, le corps essaie de prévoir dans quel environnement vivra l'enfant plus tard et donc d'adapter son métabolisme à cet environnement.

En se basant sur ce principe, les chercheurs d'Edmonton ont élaborer l'hypothèse suivante. Selon eux, les bonnes bactéries peuplant nos intestins peu après notre naissance seraient importantes dans la prévention de l'asthme. En effet, les bactéries de la flore intestinale interagiraient avec les cellules de notre système immunitaire pour leur apprendre la tolérance. C'est cette tolérance qui permet ensuite à celui-ci de ne pas réagir contre des substances étrangères innoffensives (ex.: pollen, poils de chat, etc.) Par conséquent, la tolérance immunitaire sert entre autre à éviter les réactions inappropriées comme les allergies.

Les chercheurs proposent donc le mécanisme suivant. Lorsque l'enfant est exposé aux "mauvais microorganismes" en période périnatale, son système immunitaire développe une façon de réagir inadaptée à l'environnement réel, ce qui prédispose ensuite l'enfant à souffrir d'asthme.

Certaines données scientifiques vont d'ailleurs en ce sens. Par exemple, il est connu que les enfants développant des réactions allergiques ont une flore intestinale particulière. En fait, de nouvelles études démontrent que ce serait aussi le cas des enfants souffrant d'asthme. Il semble donc que le type de bactéries peuplant l'intestin d'un enfant pourrait prédire ses riques de développer de l'asthme plus tard.

Les auteurs suggèrent donc d'être attentif aux facteurs pouvant influencer la flore intestinale dans la période périnatale:
1)  La césarienne: Lorsque le bébé nait par césarienne, il n'est pas exposé aux bonnes bactéries habitant les intestins de sa mère. Il est donc plus à risque d'être colonisé par de mauvaises bactéries comme le C. difficile. Ces mauvaises bactéries pourraient alors persister dans les intestins de l'enfant jusqu'à l'âge de 6 mois. Une étude a démontré, que les bébés nés par césarienne ont 20% plus de risques de souffrir d'asthme.
2) L'exclusivité de l'allaitement: On sait que l'allaitement favorise le développement d'une bonne flore intestinale et nuit à la colonisation par C. diffile. Cela s'explique par la présence d'oligosaccharides et de bonnes bactéries comme Bifidobacteria dans le lait maternel. La présence de Bifidobacteria dans l'intestin de l'enfant favoriserait un bon développement du système immunitaire.
3) L'utilisation d'antibiotiques: Les antibiotiques nuisent à la flore intestinale en supprimant les bonnes bactéries, ce qui favorisent l'apparition de pathogènes associés au développement de l'asthme. Les perturbations provoquées par les antibiotiques peuvent durer des mois, voire même des années. Des études démontrent d'ailleurs que l'exposition aux antibiotiques tôt dans la vie augmente les risques de développer de l'asthme.
4) L'utilisation des probiotiques:L'administration de probiotiques à la femme enceinte, à  la mère allaitante ou au nouveau-né lui-même peut influencer la flore intestinale du bébé. Les auteurs suggèrent donc que l'utilisation de probiotiques pourrait être une nouvelle avenue pour prévenir et traiter l'asthme.
5) Le stress périnatal: De plus en plus d'études laissent sous-entendre qu'un stress vécu par le nouveau-né (ex.: séparation mère-enfant) pourrait affecter la flore intestinale de l'enfant. Par ailleurs, des études ont déjà démontré qu'il y avait une association entre le stress et l'asthme.

Cet article démontre donc bien que les évènements entourant la naissance d'un enfant peuvent avoir des répercussions sur la santé de celui-ci. Ces chercheurs se sont penchés surtout sur l'asthme mais on peut supposer que plusieurs autres problèmes de santé sont également influencés par l'environnement périnatal.

L'article complet (en anglais): Perinatal Programming of Asthma: The Role of Gut Microbiota

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire