21 juillet 2014

Questionnement, suivi prénatal et Internet : qu'en pensent les femmes francophones?

Le suivi prénatal des femmes françaises et québécoises leur permet-il de trouver des réponses à leurs questions sur la grossesse? Que pensent ces futures mères des renseignements disponibles sur Internet? Voici les résultats de mon petit sondage maison, inspiré par une étude américaine réalisée en Pennsylvanie.

Selon les répondantes au sondage, leurs deux principales sources d'information pendant la grossesse sont la personne assurant leur suivi et les sites web traditionnels.

Le suivi prénatal
Dans l'ensemble, les mères sondées estiment que le professionnel qui effectue leur suivi de grossesse répond bien à leur besoin d'information.

Cependant, lorsqu'on compare les réponses des femmes françaises à celles des femmes québécoises, on remarque que la satisfaction est plus grande de ce côté de l'Atlantique.


En comparant le type de suivi de grossesse, on remarque que certains professionnels sont plus efficaces que d'autres pour répondre aux questions de leurs patientes. En effet, les sages-femmes offriraient davantage d'information que les médecins en général et ce sont les gynécologues-obstétriciens qui suscitent le plus de commentaires négatifs.




L'information sur Internet
La grande majorité des mères interrogées utilisent Internet et les médias sociaux plusieurs fois par semaine pour trouver des réponses à leurs questions sur la grossesse.



Bien qu'une plus grande proportion de ces femmes soient ambivalentes sur la qualité de l'information se trouvant sur Internet et les médias sociaux, elles sont quand même satisfaites du degré de fiabilité des renseignements qui s'y trouvent.



Les femmes enceintes ne semblent donc pas partager l'opinion de certains professionnels de la santé qui s’inquiètent de la qualité de l’information qui se retrouve sur Internet. Pourtant, plusieurs études réalisées sur les sites médicaux traditionnels ont conclu que dans bien des cas l’information véhiculée peut être trompeuse ou en contradiction avec certaines recommandations du monde médical.

En somme, pour les mères interrogées, le suivi prénatal et Internet sont des ressources complémentaires leur permettant de trouver de l'information dont elles ont besoin. D'ailleurs, lorsqu'on leur demande sous quelle forme elles souhaitent en savoir plus, elles disent préférer les conversations avec un professionnel ou les sites web.



En plus d'être affiché sur le blogue Maman Éprouvette, le lien du sondage a été abondamment partagé dans les médias sociaux. Le questionnaire était accessible du 10 au 17 juillet 2014. En tout, 69 femmes y ont répondu, majoritairement en provenance du Québec et de la France. 

Références :
Ernst, E. Schmidt, K. (2002) Health risks over the Internet: advice offered by “medical herbalists” to a pregnant woman. Wiener Medizinische Wochenschrift, 7-8 : 190-192.

Eysenbach, G., Powell, J., Kuss, O., Sa, E.R. (2002) Empirical studies assessing the quality of health information for consumers on the world wide web: a systematic review. JAMA, 20 : 2691-700.

Hardwick, J., Mackenzie, F. (2002) Information contained in miscarriage-related websites and the predictive value of website scoring systems. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology. 106 : 60-63.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire