29 avril 2014

Pourquoi s'intéresser à la science en périnatalité?

Cette semaine, la question des lecteurs fait relâche, car je suis en pleine préparation d'une formation que je donnerai le week-end prochain, chez Alternative Naissance. Le sujet : L'accompagnante à la naissance et la science.


La réalisation de ces ateliers aura été une aventure passionnante puisqu'elle m'aura permis de réfléchir à la question qui tue : pourquoi s'intéresser à la science en périnatalité? La grossesse, la naissance et l'allaitement sont des moments tellement émotifs dans nos vies. À première vue, ces expériences n'ont rien à voir avec le monde cérébral de la recherche.


Pourtant, il y a beaucoup de raisons pour explorer la science lorsqu'on travaille dans le domaine de la périnatalité. On peut vouloir mieux réagir aux nouvelles scientifiques sensationnalistes des médias ou comprendre ce que les recommandations en santé publique signifient. La science nous permet d'évaluer si une pratique effectuée de routine est bien basée sur des données fiables et nous aide à nous familiariser avec la notion de risque. En développant notre esprit critique, on peut faire la différence entre une hypothèse et une théorie prouvée. En fait, on pourrait résumer tout cela en quelques mots : faire des choix éclairés.

Alors, je me suis replongée dans les différents types d'études et les statistiques. J'ai tenté de dresser la liste
de toutes les choses à garder en tête pour déterminer la qualité d'une étude. Surtout, je suis allée plus loin et j'ai réfléchi à tous les tours que notre esprit peut nous jouer lorsque vient le temps d'analyser la recherche. Par exemple, saviez-vous que l'humain a une tendance naturelle à ne tenir compte que des faits qui vont dans le même sens que ses convictions? Ou bien, que notre cerveau retient beaucoup plus facilement les exceptions spectaculaires que les processus communs qui sont la norme?

Réfléchir au rôle de la science en périnatalité, c'est finalement en reconnaître les limites. La science ne peut pas faire des jugements moraux ou nous dire comment utiliser les nouvelles technologies. Elle peut toutefois nous donner les informations nécessaires pour se faire une opinion juste et éclairée. Cela justifie en soi qu'on prenne deux journées pour en discuter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire