22 novembre 2013

Une majorité de femmes réussissent un AVAC

« Césarienne un jour, césarienne toujours... » disait-on à une certaine époque! Ceux qui l'affirmaient n'avaient sans doute jamais réfléchi aux formidables capacités du corps féminin. Non seulement l'accouchement vaginal après une césarienne (AVAC) est-il de plus en plus envisagé aujourd'hui, mais les scientifiques savent maintenant que la majorité des femmes qui en font l'essai auront la satisfaction de réussir.

La bonne nouvelle nous vient de l'Angleterre où des chercheurs ont étudié 143 970 mères qui avaient donné naissance à leur premier bébé par césarienne. Ils ont ainsi pu établir que 63 % des femmes qui choisissent de tenter un AVAC sont parvenues à mettre au monde leur deuxième enfant vaginalement.

Certains facteurs influenceraient le taux de succès d'une tentative d'AVAC comme l'âge de la mère et l'ethnicité. Les causes de la première césarienne permettaient aussi de prédire le type d'accouchement pour le second bébé. Par exemple, une femme ayant vécu une césarienne d'urgence en raison de l'insuccès du déclenchement du travail risquerait deux fois plus que l'essai d'AVAC se solde par un échec. Certains hôpitaux seraient également plus efficaces que d'autres pour aider une femme à réaliser un AVAC.

L'aspect décevant de cette étude : malgré ce taux élevé de réussite, un nombre encore important de femmes ne tentent malheureusement pas l'aventure. Les scientifiques britanniques estiment en effet que 48 % des femmes interrogées n'ont pas essayer d'accoucher vaginalement pour leur deuxième bébé.

Informer adéquatement les mères sur la tentative d'AVAC est donc primordial, soulignent les chercheurs. Les politiques britanniques, tout comme celles canadiennes d'ailleurs, stipulent que les femmes devraient se voir offrir ce choix pour la naissance de leur nouvel enfant. Les résultats de cette étude indiquent qu'un essai d'AVAC se déroule bien dans la majorité des cas, une information que les futures mères devraient connaitre.

Au Québec, entre 2006 et 2009, 23,1 % des femmes ont accouché par césarienne.

Références :
BJOG. (2013) Almost two-thirds of women who attempt a natural delivery after having a c-section are successful. Sur le site BJOG. Consulté le 20 novembre 2013 à l'adresse http://www.bjog.org/details/news/5536911/Almost_two-thirds_of_women_who_attempt_a_natural_delivery_after_having_a_c-secti.html

Knight HE, Gurol-Urganci I, van der Meulen JH, Mahmood TA, Richmond DH, Dougall A, Cromwell DA. Vaginal birth after caesarean section: a cohort study investigating factors associated with its uptake and success. BJOG 2013; DOI: 10.1111/1471-0528.12508.
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1471-0528.12508/abstract

Ministère de la Santé et des Services Sociaux. (2011) Portrait de santé du Québec et de ses régions. Gouvernement du Québec.

1 commentaire:

  1. Je partage ici un commentaire très pertinent de Mme Hélène Vadeboncoeur.

    « La conférence-consensus sur l’AVAC qui eut lieu au National Institutes of Health (USA) en 2010, la première (et seule à ce jour) conférence de ce type, soulignait, suite à une revue systématique de la littérature, que les trois quarts des femmes complètent un AVAC, ce qui est plus élevé que celui de l’étude dont vous parlez. Ce taux peut varier beaucoup selon les conditions entourant l’AVAC (personnel favorable ou non, protocoles, etc.). La proportion de femmes qui a un AVAC suite à un suivi sage-femme est notamment beaucoup plus élevée, comme l’ont montré les quelques (petites) études l’ayant relevé. Et comme avoir une doula à ses côtés diminue la probabilité d’avoir une césarienne, c’est aidant pour un AVAC. »

    Mme Vadeboncoeur est l'auteure des livres « Une autre césarienne ou un AVAC? S’informer pour mieux décider » (3e édition, FIDES, 2012) et « Birthing Normally After A Cesarean or Two – A Guide for Pregnant Women » (Fresh Heart Publishing, 2011). Elle est aussi membre du conseil d'administration de l’Organisation internationale pour la naissance MèrEnfant (IMBCO) et du comité aviseur de la charte « Le respect dans les soins de maternité : Les droits universels des femmes pendant la période périnatale ». On peut visiter son site web à l'adresse suivante : www.helenevadeboncoeur.com

    RépondreSupprimer