12 décembre 2012

Des ateliers prénataux nouveau genre

L'accouchement est un évènement important dans la vie d'une femme. Malheureusement, certaines mères ne se sentent pas satisfaites de la naissance de leur enfant. Ce sentiment est même parfois associé à un stress post-traumatique. Ces émotions sont souvent attribuées au fait que ces femmes ont l'impression d'avoir subi le travail plutôt que d'y avoir pris part activement. Pour cette raison, des professionnels australiens ont développé une nouvelle forme d'atelier prénatal pour aider à améliorer la satisfaction des femmes suite à leur accouchement.

Source: FreeDigitalPhotos.net
Les chercheurs australiens ont donc développé un atelier prénatal basé sur le principe de la pleine conscience. Ce type d'intervention vise à favoriser la conscience du moment présent lors d'une expérience particulière et ce dans une attitude exempte de jugement. Cette approche est d'ailleurs utilisée dans certaines formes de psychothérapie.

L'atelier prénatal consistait donc en huit sessions avec un éducateur prénatal spécialisé en yoga et en méditation. De plus, les couples recrutés dans le cadre de ces ateliers devaient pratiquer quotidiennement la méditation à la maison et faire des lectures éducatives prénatales.

Au total, 18 femmes ont participé à ce programme et ont ensuite répondu aux questions des chercheurs pour discuter de leur expérience d'accouchement.

Selon ces femmes, la participation à l'atelier prénatal leur a permis de développer un sentiment de prise de contrôle en leur permettant d'identifier leur propre potentiel. En fait, suite à cet atelier, les mères rapportent avoir développé une grande confiance en leurs corps et en leur bébé.

Au moment de l'accouchement, ce sentiment s'est traduit par une participation active au travail. Entre autres, les femmes disaient s'être senties plus à l'aise d'émettre leur opinion face aux suggestions de l'équipe médicale. Globalement, les professionnels de la santé auraient eu une réponse favorable à cette nouvelle attitude en traitant les mères avec respect et en répondant avec honnêteté à leurs questions. L'équipe médicale semblait aussi prête à accommoder les mères dans leurs demandes, quoique certains intervenants semblaient moins à l'aise devant ces patientes plus actives que passives.

Enfin, notons que même les mères qui ont vécu des complications lors de l'accouchement (par exemple une césarienne) rapportaient s'être senties en contrôle et satisfaites de leur expérience.

Les auteurs de cette étude concluent donc que des ateliers prénataux basés sur l'approche de la pleine conscience ont un potentiel intéressant pour aider les futures mères à être bien préparées pour l'accouchement et ainsi vivre une expérience plus gratifiante lors de la naissance de leur enfant.

Référence:
Fisher C, Hauck Y, Bayes S, Byrne J. Participant experiences of mindfulness-based childbirth education: a qualitative study. BMC Pregnancy Childbirth. 2012 Nov 13;12(1):126. [Epub ahead of print]

2 commentaires:

  1. Très intéressant. Plusieurs futurs parents bénéficieraient d'une telle approche. Dommage que les pères ne semblent pas impliquer dans la préparation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est moi qui est à blâmer pour cet aspect ;-)
      Dans mon billet, j'ai choisi de me concentrer sur l'expérience des mères. Toutefois, dans l'étude, les pères ont été impliqués dans ces ateliers. Après la naissance, les pères mentionnaient que ces ateliers les avaient aidés à identifier le rôle qu'ils auraient à jouer lors de l'accouchement. De plus, les pères aussi se sentaient plus à l'aise de discuter avec l'équipe médicale des interventions proposées.

      Supprimer