24 septembre 2012

Question de la semaine: Quel est l'effet de la garderie sur le développement de l'enfant?

Aujourd'hui, je réponds à la question de Nadia Bordeleau: Je voudrais savoir si la garderie a un effet nefaste sur le developpement du bébé ou de l'enfant?

L'effet de la garderie sur le développement de l'enfant est un sujet plutôt controversé notamment parce qu'il s'agit d'une question complexe. De nombreux facteurs peuvent avoir un impact sur le vécu de l'enfant à la garderie: le tempérament de l'enfant, les caractéristiques de sa famille, la qualité du milieu de garde, la durée de la fréquentation et l'âge de l'enfant lorsqu'il a commencé la garderie.

Certains chercheurs croient donc que plutôt que de se demander si la garderie est bonne ou mauvaise, on devrait tenter de comprendre comment elle peut influencer le développement de l'enfant.

Les experts s'entendent habituellement sur le fait que l'expérience du service de garde n'a pas automatiquement un effet négatif mais que certains enfants peuvent parfois vivre cela comme une expérience négative.  En effet, le début de la garderie signifie aussi la séparation d'avec les parents de même que des routines et des éducatrices moins familières. Ces nouveautés peuvent être des sources de stress. Cela est particulièrement vrai pour les bébés et les bambins qui ont encore besoin de la proximité de leurs parents. L'entrée à la garderie peut donc être d'abord perçue comme une situation de détresse. Ce stress peut d'ailleurs être mesuré par une élévation des niveaux de cortisol, une hormone de stress, chez l'enfant.

Toutefois, au fur et à mesure que l'enfant passe plus de temps à la garderie, il devient plus engagé au sein de son nouveau milieu, augmentant ainsi sa sociabilité et son entrain. Il développera aussi plus de familiarité avec ses éducatrices. Toutefois, il est bon de savoir que cette transition se fait plus rapidement quand l'enfant est plus vieux.

Règle général, les enfants qui vont à la garderie restent attachés à leurs parents et le type d'attachement ne sera pas différent de celui d'un enfant qui demeure à la maison. Les tout-petits continueront donc de préférer Papa et Maman aux éducatrices même si celles-ci deviendront des personnes significatives dans la vie de l'enfant.

Bien qu'on observe parfois que certains enfants qui commencent la garderie très tôt développent un peu plus d'agressivité, ce phénomène n'est pas observé dans les services de garde de qualité. En fait, la qualité des services de garde est le facteur qui aura le plus d'impact sur le développement de l'enfant. Bien que chaque enfant puisse réagir différemment, les garderies de piètre qualité ont généralement un effet négatif. Au contraire, une garderie de haute qualité aura des effets bénéfiques sur la plupart des enfants.

Enfin, dépendamment du milieu social dont est issu l'enfant, l'impact sera différent. Par exemple, il est bien documenté que les enfants provenant de familles défavorisées ont un meilleur développement cognitif et réussissent mieux académiquement s'ils fréquentent une garderie préscolaire. On ne sait toutefois pas si cela est applicable aux enfants provenant d'autres milieux sociaux.

En conclusion, bien que le début de la garderie puisse être un moment stressant dans la vie d'un tout-petit, celui-ci s'adapte généralement bien à son nouveau milieu. En fait, c'est la qualité du service de garde qui devrait préoccuper les parents puisque c'est ce facteur qui risque d'être le plus important. Enfin, n'oublions pas que chaque enfant peut réagir différemment à l'entrée à la garderie. Donc, en demeurant attentif à son enfant, on peut s'assurer que la transition se fasse en douceur.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.

Références:
Cloutier, R., Gosselin, P. et P. Tap. (2005) Psychologie de l'enfant, 2e éd. Montréal: Gaëtan morin éditeur. 

Zoritch B, Roberts I, Oakley A. (2000) Day care for pre-school children. Cochrane Database Syst Rev. 2000;(3):CD000564.

Wilfried Datler, Katharina Ereky-Stevens, Nina Hover-Reisner and Lars-Erik Malmberg. Toddlers’ transition to out-of-home day care: Settling into a new care environment. Infant Behav Dev. 2012 June; 35(3): 439–451.

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article éclairant. Comment évaluer la qualité d'un service de garde ? Quels sont les critères utilisés dans les études ?
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les indices de qualité d'un service de garde touchent trois aspects: la qualité des lieux, les ressources humaines et les ressources éducatives.

      Dans la qualité des lieux, on inclut: l'espace intérieur disponible, l'espace extérieur disponible, l'organisation adéquate des zones intérieures de services, la qualité du système de ventilation , les fenêtres et l'éclairage, l'insonorisation.

      Dans les ressources éducatives: nombre total d'enfants (idéalement moins de 60 enfants), le rapport enfants éducatrice (moins de 18 mois: 1 éducatrice pour 5 enfants, plus de 18 mois: 1 éducatrice pour 8 enfants), la formation et la constance des éducatrices, le personnel de soutien pour les éducatrices, la communication entre la garderie et les parents.

      Dans les ressources éducatives: le programme d'activité offert aux enfants, les activités spéciales thématiques, le matériel éducatif et les jeux adaptés aux différents groupes d'âge, les mécanismes de suivi des progrès de l'enfant.

      Supprimer
  2. Pour ma part, je ne peux croire que passer 10 heures par jour dans une garderie puisse être bon pour un bébé, considérant en plus qu'il ne passera que 2 ou 3 heures par jour avec ses propres parents, qui rentreront fatigués du travail. Sans compter que les enfants sont tellement occupés dans une garderie (en plus du niveau de bruit) qu'on peut s'attendre à un déficit d'attention et un recours au Ritalin plus tard. Je pense aussi que le recours aux garderies est trop récent pour pouvoir en évaluer tous les effets, autant négatifs que positifs. Une étude sérieuse s'impose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il existe déjà un nombre assez impressionnant d'études très sérieuses sur le sujet. La grande majorité arrive à la conclusion que la garderie peut avoir des effets positifs sur le développement des enfants, en particulier au niveau cognitif et pour le langage. La plupart des experts s'entendent toutefois pour dire que la qualité du service de garde est primordiale. D'autres facteurs peuvent aussi entrer en ligne de compte comme l'âge de l'enfant ou la durée de la fréquentation du milieu de garde.

      Supprimer