31 août 2012

L'exercice pour éviter les césariennes

Source: FreeDigitalPhotos.net
Dans mon dernier billet, je discutais de l'impact négatif possible de la césarienne sur l'initiation de l'allaitement. Alors, que peut-on faire pour diminuer notre risque de vivre une césarienne? Selon un article publié récemment dans le Journal of Maternal-Fetal and Neonatal Medicine, l'exercice physique pendant la grossesse pourrait être une bonne option.

En effet, des chercheurs espagnols ont étudié les bénéfices possibles d'un programme structuré d'exercices physiques d'intensité modéré pendant toute la grossesse. Des 290 femmes qui ont participé à cette étude, 138 femmes ont exécuté le programme d'exercices et 152 ont constitué le groupe contrôle.

Cette recherche a révélé que les femmes qui faisaient de l'exercice pendant leur grossesse avaient un taux de césarienne de 15,9 % comparativement à 23% chez les femmes du groupe contrôle. L'exercice diminuait aussi  les risques de vivre un accouchement instrumentalisé (utilisation des ventouses et des forceps) de 19,1% à 11,6%.

Par conséquent, l'exercice physique supervisé pendant la grossesse peut être une méthode efficace pour diminuer les risques de césarienne et d'accouchement instrumentalisé. Il s'agit donc d'une bonne recommandation pour les femmes enceintes en bonne santé.

Référence:
Barakat R, Pelaez M, Lopez C, Montejo R, Coteron J. Exercise during pregnancy reduces the rate of cesarean and instrumental deliveries: results of a randomized controlled trial. J Matern Fetal Neonatal Med. 2012 Jun 22. [Epub ahead of print]

2 commentaires:

  1. L'étude prend elle en compte que certaines femmes ne font pas d'exercices à cause d'un alitement forcé, ce qui, on peut le penser, peut empêcher la descente du bébé dans la bonne position ?
    Et que donc les femmes ne faisant pas d'exercice ont un taux supérieur de césarienne/instruments mais pas forcément a cause du manque d'exercice mais a cause d'une de ses conséquences ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chercheurs ont étudié des femmes enceintes en santé. On peut donc penser qu'ils ont exclu les femmes alitées ou celles vivant des complications pendant la grossesse. Cela laisserait donc supposer que les résultats obtenus sont dus exclusivement à la pratique ou non d'exercice physique et non pas à une condition sous-jacente chez certaines femmes enceintes.

      Supprimer