15 mai 2012

Le partage du lit pourrait protéger contre l'obésité

Les enfants qui viennent rejoindre leurs parents dans leur lit pendant la nuit sont moins à risque de souffrir de surpoids. Ce sont les résultats présentés par des chercheurs danois au Congrès européen sur l'obésité ayant lieu à Lyon.

En effet, l'étude de 497 enfants de 2 à 4 ans a révélé que les tout-petits qui n'avaient jamais partagé le lit de leurs parents avaient trois fois plus de risques d'être en surpoids que ceux qui partageaient le lit de leur parent à toutes les nuits.

Ces résultats vont pourtant à l'encontre des théories actuelles concernant le sommeil et l'obésité. En effet, jusqu'à maintenant, on croyait que les enfants qui partageaient le lit de leurs parents avait un sommeil plus fragmenté et, donc, de moins bonne qualité. Étant donné qu'un manque de sommeil a été associé à un plus grand risque d'obésité, on se serait attendu à ce que les enfants qui pratiquent le co-dodo soient plus à risque de surpoids.

Selon les auteurs de l'étude, ces résultats inattendus s'expliqueraient par le fait que le partage du lit augmente le sentiment de sécurité des enfants puisque leurs parents répondent de façon positive à leurs besoins. Au contraire, en refusant catégoriquement à leur enfant la possibilité de partager leur lit, certains parents provoqueraient un sentiment de rejet ce qui aurait un effet sur l'estime de soi et, du fait même, sur les risques d'obésité.

Par ailleurs, il faut toujours être prudent dans l'interprétation de ce genre d'étude. Ces observations ne signifient pas que toutes les familles devraient pratiquer le co-dodo. Chaque famille doit en effet trouver une organisation du sommeil qui lui convient. Par contre, la recherche présentée aujourd'hui  rappelle l'importance d'être attentif aux besoins de nos enfants et de demeurer flexible puisque les approches autoritaires et rigides semblent avoir des impacts sur le développement de ceux-ci.

Source: Petra Rattue. (2012, May 9). "Sleeping With Parents May Help Sleep Quality Which Reduces Obesity Risk." Medical News Today.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire