30 avril 2012

Question de la semaine: Le lait maternel se digère-t-il plus rapidement que les préparations commerciales pour nourrissons?

Aujourd'hui, je réponds à la question de Valérie Simoneau: Existe-il des recherches scientifiques qui prouvent hors de tout doute que le lait maternel se digère plus rapidement que les préparations commerciales pour nourrissons?

Tout d'abord, il faut savoir que les préparations commerciales pour nourrissons (PCN) sont faites à base de lait de vache. Bien entendu, le lait de vache et le lait humain ont une composition très différente et c'est cette composition particulière qui va affecter la digestibilité.

Par exemple, la concentration en lactose du lait humain est très élevée. Comme le lactose est facilement digéré en glucose et en galactose par la lactase (une enzyme présente dans les intestins du bébé), il constitue une source d'énergie facilement utilisable.

De plus, le lait maternel contient beaucoup moins de protéines que le lait de vache et le type de protéines se trouvant dans le lait maternel est aussi très différent. En effet, contrairement au lait de vache où la caséine est la protéine prédominante, 60 % des protéines du lait maternel sont les protéines du lactosérum (alpha-lactalbumine, albumine sérique, lactoférrine, immunoglobulines, lysozyme). On sait que les protéines du lactosérum se digèrent rapidement ce qui permet au bébé de recevoir un flot continu de nutriments. Au contraire, la caséine est beaucoup plus difficile à digérer pour le bébé. Par conséquent, le bébé nourri avec des PCN doit dépenser beaucoup plus d'énergie pour digérer la caséine et cette digestion demeure habituellement incomplète.

Pour ce qui est des gras, ils représentent 50 % des calories du lait maternel et sont principalement des triglycérides. Ces molécules peuvent être digérées par une enzyme appelée la lipase. Bien sûr, la lipase se retrouve dans les intestins de l'enfant. Toutefois, on retrouve aussi de la lipase dans le lait maternel lui-même ainsi que des sels biliaires, donnant ainsi un coup de pouce au système digestif de l'enfant. Cela compense en effet pour l'immaturité de celui-ci.

Par ailleurs, la lipase n'est pas la seule enzyme présente dans le lait maternel. On retrouve aussi des protéases et de l'amylase. Les protéases sont des enzymes digérant les protéines et peuvent donc assister le système digestif du bébé dès la naissance. L'amylase, quant à elle, est nécessaire pour la digestion de l'amidon. Par conséquent, la poursuite de l'allaitement au moment de l'introduction des aliments solides diminue les risques de problèmes digestifs.

Par conséquent, les nouveau-nés digèrent le lait maternel plus rapidement que les préparations commerciales. À preuve, le temps pour vider la moitié de l'estomac est de 48 minutes pour le lait maternel et de 78 minutes pour les PCN. Il est donc clair que les routines d'alimentation d'un bébé allaité seront très différentes de celles d'un enfant nourri aux PCN.

Tous les lundis, je réponds à une question des lecteurs sur la périnatalité. Il y a quelque chose que vous auriez toujours aimé savoir concernant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement ou le maternage? Écrivez-moi à info@mamaneprouvette.com et je tenterai de trouver la réponse.

Références:
Prentice, Ann. Constituents of human milk. Food and Nutrition Bulletin (The United Nations University Press)1996 December; 17(4)
Cavell B.(1981) Gastric emptying in infants fed human milk or infant formula.Acta Paediatr Scand.70(5):639-41.
Riordan, J., & Wambach, K. (2010). Breastfeeding and Human Lactation (4th ed.). Sudbury: Jones and Bartlett.
Lawrence, R. A., & Lawrence, R.M. (2005). Breastfeeding: A Guide for the Medical Profession (6th ed.). Philadelphie : Elsevier Mosby.

2 commentaires:

  1. super intéressant et complet! merci

    RépondreSupprimer
  2. Une connaissance dans mon groupe d'allaitement a posé la question suivante: 'Si mon lait était très lipasé a bebe1, est ce qu'il va l'être automatique pour bebe2?' Aurais-tu des ressources à ce sujet?

    RépondreSupprimer