5 mars 2012

L'AAP renouvelle ses recommandations au sujet de l'allaitement

L'Association américaine de pédiatrie (AAP) a mis à jour et publié ses recommandations concernant l'allaitement le 27 février dernier.

Dans son article, l'AAP réaffirme que les bébés devraient être allaités exclusivement pour environ 6 mois puis que l'allaitement devrait se poursuivre après l'introduction des solides jusqu'à au moins 1 ans et, ensuite, aussi longtemps que la mère et l'enfant le souhaite.

Ces recommandations sont basées, entre autres, sur l'importance de l'allaitement pour protéger le nouveau-né contre les infections. En effet, l'allaitement exclusif pendant les 4 premiers mois est associé à une diminution de 72 % des risques d'hospitalisations suite à une infection des voies respiratoires. Par ailleurs, même un allaitement partiel diminue les risques de gastro-entérites par 62 %.

L'allaitement aurait aussi un rôle important pour prévenir la mort subite du nourrisson (MSN). En fait, les études démontrent une réduction de 36 % des risques. On calcule donc qu'aux États-Unis,  900 nouveau-nés pourraient être sauvés chaque année si 90 % des mères allaitaient exclusivement jusqu'à 6 mois.

L'impact sur les maladies chroniques n'est pas non plus à négliger. L'AAP rappelle que l'allaitement a un rôle protecteur contre les allergies, l'obésité, le diabète, la maladie coeliaque et certains cancers.

Enfin, les mères tirent aussi des bénéfices de l'allaitement: diminution des hémorragies post-partum, espacement des grossesses, diminution du risque de dépression, diminution des risques de cancer du sein ou des ovaires.

Encore du chemin à faire
Malheureusement, l'AAP remarque que si les taux d'initiation de l'allaitement s'approchent des objectifs de santé publique fixés pour 2010, les taux d'allaitement à 6 mois, eux, sont nettement inférieurs. L'AAP déplore également que 24% des services de maternité dans les hôpitaux ont encore comme pratique de routine d'offrir des suppléments de préparations commerciales pour nourrissons dans les 48 premières heures de vie.

Pour atteindre les objectifs fixés pour 2020, il est donc primordial d'améliorer et de standardiser les pratiques hospitalières. J'ajouterais également que davantage d'efforts devraient être mis de l'avant pour s'assurer que toutes les mères allaitantes reçoivent un support approprié pendant leur allaitement.

Source: Breastfeeding and the Use of Human Milk, SECTION ON BREASTFEEDING. Pediatrics peds.2011-3552; published ahead of print February 27, 2012, doi:10.1542/peds.2011-3552

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire