10 janvier 2014

Le lait maternel passe le test du goût!

Les mères qui ont souffert d'une mastite racontent parfois que leur bébé n'acceptait plus le sein pendant cette période de leur allaitement. Certains experts ont alors proposé que ce comportement s'expliquait probablement par un changement dans le goût du lait. Ce qui n'était jusqu'alors qu'une hypothèse vient toutefois d'être confirmé par des chercheurs japonais.

Grâce à une technologie japonaise appelée capteur de goût, les scientifiques ont pu analyser le goût du lait maternel de 24 femmes en santé et de 14 femmes ayant une mastite. Ils ont remarqué que chez une femme en santé, le salé et l'umami (équivalant à la saveur de bœuf caractéristique d'un steak) du colostrum diminue graduellement à mesure que celui-ci se transforme en lait mature. Cependant, pour les femmes souffrant d'une mastite, ces deux saveurs sont beaucoup plus prononcées qu'elles ne le devraient.

Les scientifiques savaient déjà que la composition du lait change lors d'une mastite. L'inflammation crée en effet un espacement entre les cellules des alvéoles du sein, ce qui permet à différentes substances comme le sodium ou le chlore de traverser plus facilement dans le lait. Dans l'étude japonaise, les chercheurs ont d'ailleurs remarqué que le lait des mères avec une mastite contenait plus de sodium, de glutamate et de guanosine monophosphate.

C'est exactement ce type de molécules que le capteur de goût mesure. En effet, les différents goûts que le bébé perçoit pendant une tétée sont dus à des récepteurs sur sa langue qui réagissent à des molécules bien spécifiques. Par exemple, les récepteurs du sucré reconnaissent les molécules de sucre ou la saccharine, ceux du salé les ions métalliques et ceux de l'umami le glutamate. Le capteur de goût reproduit donc ce phénomène en tentant de détecter les molécules de chacune de ces saveurs.

Par conséquent mesdames, si votre tout-petit grimace lors d'une mastite, il est fort possible qu'il ne soit pas du type salé ou qu'il n'apprécie pas le goût du steak...

Références :
Yoshida M, Shinohara H, Sugiyama T, Kumagai M, Muto H, Kodama H. (2013) Taste of Milk from Inflamed Breasts of Breastfeeding Mothers with Mastitis Evaluated Using a Taste Sensor. Breastfeed Med. 2013 Dec 18. [Epub ahead of print]

Insent (2011) What is Taste Sensor. Consulté le 9 janvier 2014 à l'adresse http://www.insent.co.jp/en/products/taste_sensor_index.html

Riordan, J., & Wambach, K. (2010). Breastfeeding and Human Lactation (4th ed.). Sudbury: Jones and Bartlett.

Marieb, Elaine N. (2008) Biologie humaine, 2éd., Montréal: Éditions du Renouveau Pédagogique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire