12 avril 2013

Dis-moi l'âge de ta mère et je te dirai ta taille?

C'est dans l'air du temps, on aime bien mettre sur le dos des mères tous les malheurs de leurs enfants. Prenons les femmes qui choisissent d'avoir des enfants plus tard. On leur prédit des problèmes pour l'accouchement et un risque plus élevé d'anomalie congénitale pour leur enfant. Et bien, bonne nouvelle! Des chercheurs de la Nouvelle-Zélande rapportent que les enfants nés de mères plus âgées ont en fait des caractéristiques physiques plus favorables que les enfants nés de mères plus jeunes.

Dans le but d'étudier si l'âge de la mère influençait la croissance et le métabolisme d'un enfant, les scientifiques ont mesuré, pesé et interrogé 277 enfants nés de 196 femmes. Ils ont ainsi remarqué que les enfants nés de mères de plus de 30 ans étaient en moyenne 1,5 cm plus grands que les autres. Fait intéressant, l'étude a également révélé que ces enfants produisaient davantage de l'hormone IGF-I, une molécule importante pour la croissance.

De plus, les enfants dont la mère avait plus de 35 ans étaient plus minces que ceux dont la mère avaient moins de trente ans. Ils avaient également 10 à 13 % moins de graisse abdominale et leur niveau d'IGF-II, une hormone responsable de la quantité de gras dans le corps, était plus bas. Enfin, chez les filles, on observait une meilleure sensibilité au glucose chez celles nées de mères plus âgées.

Étant donné qu'une faible quantité de gras corporel et une bonne sensibilité au glucose diminue les risques de développer des maladies métaboliques et de l'obésité, les scientifiques croient que l'âge avancée de la mère serait associée à une meilleure qualité de vie pour leurs enfants.

Les chercheurs mentionnent toutefois que plusieurs études antérieures arrivaient à des résultats contradictoires. On a par exemple constaté dans le passé que les enfants de femmes plus âgées avaient plus de risques développer du diabète de type 1 et de type 2 de même qu'une pression sanguine élevée.

Les scientifiques néo-zélandais défendent toutefois leurs résultats en suggérant que les autres études n'avaient pas tenu compte de plusieurs facteurs confondants comme le statut socio-économique, le poids de naissance et la prématurité. Il faut malgré tout garder un esprit critique face à ces résultats puisque le milieu scientifique est encore loin d'un consensus.

À une époque où la plupart des enfants naissent de mères âgées de plus de trente ans, les résultats de cette étude sont probablement rassurants pour plusieurs femmes. Même si on ne doit pas oublier que plusieurs facteurs ont un impact sur la santé d'un enfant, il semble que le fait d'attendre un peu pour avoir un bébé a aussi des bons côtés.

Référence:
Savage T, Derraik JG, Miles HL, Mouat F, Hofman PL, Cutfield WS. (2013) Increasing maternal age is associated with taller stature and reduced abdominal fat in their children. PLoS One. 8(3):e58869. doi: 10.1371/journal.pone.0058869.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire