28 janvier 2012

Les comportements de bébés expliqués aux parents

Les 26 et 27 janvier 2012 a eu lieu à Sacramento le California Breastfeeding Summit. Voici un résumé de la conférence de Jane Heinig, Ph D IBCLC.

Contrairement à ce qu'on croit souvent, chez le nouveau-né, le réveil et les pleurs ne sont pas des signaux de faim mais plutôt des signaux de communication. En fait, les pleurs sont une réaction du bébé pour communiquer à ses parents qu'il vit un stress.

Les distractions comme les jouets, les suces ou les biberon peuvent fonctionner un moment pour calmer l'enfant mais, en fait, il ne font que prolonger le stress vécu par celui-ci.

Lorsqu'on tente de calmer un bébé, il faut être patient. Cela peut prendre quelques minutes. Il est préférable de demeurer calme et de ne pas passer d'une tactique à l'autre. En effet, les réactions d'un bébé s'intensifient (stress et pleurs) lorsque les réactions de la mère ou les conditions de l'environnement s'intensifient eux aussi (distractions, bruits, bouleversements). Si le bébé ne semble pas connecter avec sa mère ou s'il se détourne du sein, la mère ne devrait pas insister, rester calme et attendre.

Par ailleurs, dans ces moments, il est faux de croire que la solution est un biberon. Les bébés ne veulent pas de biberons. En effet, s'ils cessent de pleurer lorsqu'on leur en offre un, c'est parce qu'ils ne peuvent pas crier et avaler en même temps. En d'autres mots, un bébé affamé ne pleure pas de façon incontrolable parce qu'il a faim mais parce qu'il est bouleversé de ne pas être écouté. Lorsqu'on répond au besoin du bébé et que celui-ci commence réellement à se calmer, il prendra alors de profondes respirations et deviendra plus silencieux.

Le sommeil du nouveau-né
Les gens semblent croire qu'on peut entraîner ou forcer un bébé à dormir plus tôt, plus longtemps ou plus souvent, mais ce n'est pas vrai.

Les parents devraient savoir que les rêves sont importants chez le bébé. Ils contribuent au développement du cerveau. Nous ne devrions donc pas favoriser le sommeil profond chez le bébé. En effet, les rêves ont lieu pendant les phases de sommeil léger.

Pour leur développement, les bébés doivent s'éveiller souvent. Les nouveaux-nés passent la moitié de leurs cycles de sommeil en sommeil léger, c'est-à-dire environ 30 minutes. Par conséquent, les bébés ne se réveillent pas parce qu'ils n'ont pas assez bu à la dernière tétée mais parce qu'ils ont besoin de se réveiller souvent. Le sommeil léger est bon pour les bébés: il les aide à respirer, à se développer et à se nourrir.

Autour de 6 à 8 semaines, les bébés ont des cycles de sommeil plus long qu'un nouveau-né. Ils se réveillent donc moins souvent. Par contre, ce n'est que vers 3 à 4 mois que les bébés peuvent passer facilement dans un cycle de sommeil profond et y rester pour plus ou moins une heure.

Enfin, pour favoriser un sommeil de qualité chez un bébé, il faut réduire les stimulations comme la télévision au minimum. Même le clignotement d'un radio-réveil peut empêcher un bébé d'entrer dans un cycle de sommeil.


Source:  @goldcon. (2012) Tweeting life from the California Breastfeeding Summit in Sacramento! Now talking: Jane Heinig, PhD, IBCLC on Teaching Parents Baby Behavr [Entrée Twitter] Consulté à l'adresse https://twitter.com/#!/goldconf 

Blogue de Jane Heinig

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire